AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 02:22 am

En un moment l'arme bizarre que tient l'homme dévie sur son genou gauche, le type presse la détente et le bruit du coup résonne dans le couloir..

Pour Galdor la douleur été plus que insupportable, il avait envie de s'arracher la jambe et une flaque de sang commençait de coulé de la blessure, se répandant sur le sol. Le type le prit par le col :

« Tu ne m'as pas bien compris je pense. Je ne... »

Avant qu'il n'ai pu terminé sa phrase, trois partisans des mangemorts arrivèrent vers eux mais l'auror leur règle leur compte avec des armes totalement inconnues au yeux de l'assassin a quatre doigts avant de se faire traîner comme un paquet par son sauveur.

C'est alors que l'auror lui enlève son gant droit, révélant ainsi une main avec quatre doigts, le pouce en moins, malformation de naissance.. Galdor n'aurais pas du tout goûté ça si il n'étais pas concentré sur l'abominable douleur qui lui paralysait le genoux « On se reverra, tu as ma parole. ». fit l'auror avant de prendre la fuite mais libérant Galdor avant, cela n'arrangeait rien, vu que l'assassin ne pouvait marché a cause du fait qu'il avait une balle dans le genoux.

Ravalant son amour-propre, notre assassin a quatre doigts se traîna comme il pouvait a plat ventre sur le sol, laissant derrière lui une traînée de son propre sang cette fois, sa vue commençait a se brouiller, le regret de ne pas s'être servi de sa lame secrète pour tuer avec discrétion commençait d'être présent dans le coeur de Galdor, puis soudain tout devint noir autour de lui et il s'évanouit...

Quand il se réveilla, il réalisa qu'il n'étais plus en train de nagé dans son sang mais qu'il été dans un lit a coté de..Doubhée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 04:35 am

Tout semblait s’être passé si vite. Ce qui semblait plutôt être une simple armoire s’était avéré être une forme de portail menant directement à Poudlard. Là où je m’étais fais engager en tant que surveillante et assistance aux cours de duel. Alors que le saccage faisait rage dans l’école, je quittais discrètement les autres margemorts. Alors que le son des cris de douleur des habitants du château ricochait sur les murs des couloirs, je déambulais dans les corridors sans faire trop d’histoire. Parfois je mettais hors-jeu certains élèves impulsifs qui venaient s’en prendre à moi. Je devais avouer que se promener dans l’école au cours de l’école avec le masque des mangemorts n’était pas la meilleure solution pour suivre le chemin de la discrétion.

Alors que je poursuivais mon chemin, une profonde lassitude vint m’assaillir. C’est alors que j’entendis une voix étouffée. Je me retournai et vit un jeune homme aux traits découpés au couteau. D’après son expression, je pouvais voir qu’il ne s’attendait pas du tout à surprendre un mangemort dans cette partie du château. Mes lèvres s’ourlèrent en un charmant sourire. Avant de venir, je n’avais pas consommer la potion qui amoindrissait les effets de ma condition très ‘’spéciale’’. En tant que filtre d’amour ambulant, il était de mon devoir de me servir de mes dons très spéciaux.

Je retirai mon masque, secouai ma chevelure rosée de manière presque exagérée. Je vis les yeux du jeune homme s’agrandir face à l’émerveillement que je semblais provoquer à sa vue. D’un pas lent, je m’approchai de lui. Il devait approché les 18 ans, celui-là.

J’approchai mon visage tout près du sien, il était dans une forme de transe. Je percevais les tremblements de ses épaules au moment où mes cheveux vinrent frôler son visage. La veuve noire qui était en moi criait vengeance pour tous mes problèmes passés. Je serrai les poings alors qu’une fumée rosâtre s’échappait d’entre mes lèvres.

-Les hommes faibles dans ton genre m’ont empêché d’avoir une vie normale et de vivre ce qui aurait pu être de beaux moments pour moi, à Poudlard

Ces yeux se dilatèrent, sa bouche tremblait, un frisson avait parcourut son échine. Je m’approchai encore, puis pressai mes lèvres humides sur les siennes. Cela ne prit qu’une fraction seconde et il s’écroula lourdement sur le sol glacé. Il était incroyablement pâle, mais il avait survécu à mon baiser. Semblerait-il que la faucheuse en avait trop à faire avec les autres morts du château.

Je me penchai vers le corps inerte du garçon et pressai deux doigts sur son poignet. Son pouls était très faible, mais il vivait.

-Peut-être pas si faible que ça, finalement.

Je soupirai longuement.

-Alors je devrai souiller mes mains, encore une fois!

Je posai à nouveau mon masque de mangemort sur mon visage après avoir agité mes longs cheveux roses. Ensuite, je sorti ma baguette qui était restée en retrait dans la large manche droite de mon manteau, puis la pointai vers le jeune garçon.

Une seule seconde, j’hésitai avant l’action que je m’apprêtai à faire, mais je ne pouvais me permettre le luxe d’une soudaine crise de conscience. Un lueur verdâtre émana de ma baguette. Il était si jeune…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 06:22 am

Le ciel était gris, puis ensuite noir comme la nuit. Ce qui aurait pu être une journée paisible devenait lentement un horrible enfer. Je m’attendais à cette attaque, certes, mais j’avais décidé de l’ignorer, car je savais que mon père y participait. Oui, j’étais au courant de ses activités. Depuis un long moment déjà, au fond de moi, je m’en étais toujours douté. Je n’avais eu que la confirmation de mes doutes quelques années plus tôt et un autre sbire de Voldemort. Je n’avais pas été triste, ni choqué de cette confirmation. Le clan Storm avait toujours été un cas à part depuis quelques décennies maintenant. Les soirées mondaines s’étaient faite plus rares et les secrets, plus lourds.

Je me souvienais de cette soirée où mon père m’avait invité à venir dans son bureau. Rares étaient les fois où nous étions invités dans son bureau. Je me souvenais encore du regard courroucé et emplit de dédain de mon frère Sylver et la jalousie qu’avait reflété ces yeux pétillant de malice. Au moment où j’avais mit les pieds dans le bureau, je su que quelque chose d’important alors sortit de la bouche de mon père, Tristan Storm. Quel âge avais-je à l’époque? Onze ans, douze ans? Je crois que c’était onze ans. J’étais plutôt jeune, d’après mes vagues souvenirs.

Mon père avait ce sourire chaleureux lorsque j’avais pénétré dans le bureau. Ce sourire, il le réservait qu’en de très rares situations. À l’époque, c’était peut-être même la première vois que je le voyais vraiment sourire sincèrement. Je me souviens de ces mots, des sous-entendus. Il répétait souvent les mots ‘’ enfant prodige ‘’ ou ‘’ tu es la fierté de la famille ‘’. Dans une famille de six frères dont le père était rarement à la maison, les rares moments où il venait passé du temps avec nous, ce moment devenait une guerre impitoyable sur lequel allait avoir le plus d’attention venant de celui-ci.

Je me souvenais aussi lorsque les sous-entendus on cessé froidement. La demande qu’il m’avait fait, les belles promesses, celui dont il ne fallait pas prononcer le nom. Enfant naïf et en quête de la fierté de son père que j’étais, je m’apprêtais à accepter ce qu’il me proposait, mais au moment où l’acceptation voulait s’échapper de mes lèvres, mon frère aîné, Perceval avait pénétré dans la pièce avec fracas. Ses mots froids et secs s’étaient échappés de sa bouche avec fracas.

-Vous ne ferez jamais de mon petit frère ce que vous êtes, Père!

Ensuite, tout c’était passé si vite. Je fus presque jeté du bureau, il y eu des cris et même des pleurs et ensuite, un bruit assourdissant.

Mon frère n’était plus jamais revenu à la maison.


Un bruit sec me fit sursauter, je me redressais sur mes pieds. Des adolescents effrayés couraient dans les couloirs. Des filles criaient. Les plus courageux avaient sortit leur baguettes et affrontaient l’ennemi. Je fis de même, je pris ma baguette et me faufilai dans les couloirs. J’espérais seulement ne pas croiser mon père, car je savais que si je le voyais, il n’y aurait plus de retour en arrière et mon camp serait choisi sur le coup.

Je n’eu pas à user de ma baguette, mais l’inquiétude me retournait l’estomac. Où étais donc Mimi et Bella? Et Alex, mon ami, mon frère?

J’évitai de justesse un sort qui atterrit à mes pieds. Je me jetai dans le dédale de couloirs, espérant trouver ne serait-ce qu’une personne que je connaissais. Je m’arrêtai en voyant le corps malmené d’Alex contre un mur. J’accourus rapidement vers lui et me penchai par-dessus son corps recouvert de la poussière du sol. L’inquiétude peignait un triste tableau sur mon visage Je vis un filet de sang couler de sa tempe. Je secouai doucement mon ami pour qu’il reprenne un peu ses esrpits.

-Alex, aller reprend toi!

C’est alors que je vis sa manche retroussée et la marque des ténèbres se mouvoir sur son bras. Cela aussi, mon père me l’avait montré, quelques années plus tôt. Je replaçai correctement la manche d’Alex, puis passai son bras autour de mes épaules après avoir essuyer le sang sur son front. Usant de mon propre corps pour lui servir de béquille, je tentai de l’aider à se relever. J'avais choisi mon camp.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 02:21 pm

Minerva arriva proche d'Eragon Garrow, ce jeune élève de gryffondor qu'elle venait de sauver des mains de deux mangemorts, Poudlard était encore très bruyant, Eragon commença à la remercier lorsque deux autres mangemorts se joignirent à eux dans la salle, un fût éliminé par Eragon l'autre se battait avec lui lorsqu'un autre rentrât dans la salle qui pris la professeur de Métamorphose comme cible, il essaya de lui envoyer une chaise dessus elle riposta avec un magnifie protego, puis il lança sur le lustre au-dessus de Minerva un bombarda maxima, ce qu'il n'avait pas prévu c'est qu'elle était animagus et grâce à cette forme elle réussit à passer dans les petits trous que cette lampe offrait. Une fois relevée elle lui envoya plusieurs Incendios enchaînés, son opposant les arrêtait, mais au fur et à mesure devenait en retard pour se défendre, il décida donc de s'enfuir de la salle, l'autre mangemorts continuait d'attaquer Eragon... Celui-ci se défendait avec habilité pour un simple élève de Poudlard, des bruits grognaient dans le château, des lumières vertes se faisaient apercevoir dans le couloir, la porte était restée ouverte et des bruits de pas de courses se firent entendre, Minerva pointa sa baguette en direction de l'ouverture sur le couloir et lança un stupefix au bon moment, il assomma un mangemort. Eragon était toujours en difficulté, mais semblait mener la situation, car son adversaire avait aussi un peu de mal, mais l'aider était simple et ne réclamait pas beaucoup d'effort par conséquent, un coup de baguette suffit à Minerva pour faire valser le mangemort restant...

-Eragon, il faut que vous retourniez à la salle commune de Gryffondor ! Il y a un passage derrière ce mur, je vais vous raccompagner d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 09:16 pm

3eme évenement MJ (4eme tour)


Les forces sont toujours équilibrés. A présent les élèves sont en sécurité mais il y a eu beaucoup de victime. Les affrontements continuent.

Albus Dumbledore vient de mourir. Les assaillants dans la tour rejoignent le combat (dans le sujet unique ici). Lors de la fin du duel avec Valeriàn, l'objectif de ces derniers sera la fuite.

- Voldemort prend le dessus et reporte le Duel contre Valeriàn.
- Daemon Stebbins est en danger, il faut l'évacuer.
- Owly a besoin d'aide !
- Kyle retrouve Bella (suite du scénario proposé par Bella Wink
- Hermione et Bathilde retrouvent Micahellis et Alex, qui est blessé suite a l'attaque de Camille.
- Yue tombe par hasard sur Eragon et Minerva.
- Julian est à terre meurtri inconscient. Sa joue porte la signature de Sacha qui l'a abandonné pour trouver une autre victime.
- Loki et Andrew sont en action libre, (veuillez vous joindre a des personnes qui sont seules ou qui ont besoin d'aide)

(suivants évènements/tour MJ Lundi 14 Novembre.)

RAPPEL : Vous pouvez poster autant que vous voulez dans un tour, les tours ne correspondent qu'aux interventions du MJ et rien d'autre !

PS : SI erreur ou incohérence dans les évènements MJ par rapport a votre évolution, veuillez m'envoyer un mp pour que je corrige Wink
De même, si vous jugez l'intervention du MJ necessaire du a un abus d'autre joueur dans leur action ou autre, veuillez me contacter par MP

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 09:18 pm

MDJ


- Galdor est blessé et transporté à Ste Mangouste : HORS JEU
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  07/11/11, 11:55 pm

À peine avais-je tournée le coin du couloir que je me faisais menacer par la baguette de mon amie. Je m'arrêtai d'un seul coup et je levai les bras assez haut avec les mains ouvertes pour montrer à Camille que je n'étais pas une ennemie. S'était assez étrange de se faire menacer par la dernière personne à qui j'aurais songé pour cette situation. Finalement ma dite amie baisait sa baguette en disant mon non. Je penchai la tête sur le côté en soupirant du genre "tu viens vraiment de réaliser que c'est moi?". Je rabaissai mes bras, laissant mes épaules s'affaisser, et me dirigeai vers mon amie en regardant autour de moi. Camille se leva et me prit dans ses bras. Je la serra de toute mes forces en fermant les yeux. Je ne pus retenir le petit sanglot qui monta dans ma gorge. Je sentie mes jambes s'affaisser sous moi, je n'avais plus la force de rester debout. J'avais pris les coups en les absorbants, mais maintenant leur répercussion se faisait ressentir en moi. Je murmurai à l'oreille de mon amie;

- Je suis si heureuse de te retrouver ma vieille! J'avais si peur qu'il te soit arrivé quelque chose de grave! Je ne m'en serais jamais remit...

- J'ai eu peur qu'il te soit arrivé quelque chose

- Je sais me défendre t'inquiète... J'ai mis le feu à l'un d'eux....

Le mot "mangemort" me restait coincé dans la gorge, il était comme de travers dans ma voix. Je n'arrivais pas à croire à ce que j'avais fais et je n'osais penser à ce qu'il était devenu.
Toujours contre mon amie, tout ce qui était autour de moi n'existait plus, il n'y avait qu'elle qui comptait. Je restais contre elle comme dans un besoin, impossible à assouvir, de savoir qu'elle allait bien. Finalement nous nous lâchâmes dans un même temps. Je la regarda de la tête au pied pour me rassurer encore plus.

- Il faut que l'on parte d'ici, viens suis moi, nous allons nous mettre à l'abri.

- Et les autres? On ne devrait pas leur porter secours? Les aider à combattre les... mangemorts?

Je ne pouvais me résigner à fuir comme une lâche, comme une peureuse. Je ne les craignais pas, je ne voulais surtout pas que c'est clowns pensent qu'ils m'effrayait! Je ne pouvais me cacher sachant que de mes amis et de mes connaissances avaient été blessés ou même tués par ces êtres. Je n'arrêtais pas de m'imaginer des gens qui avaient besoin de notre aide et qui agonisait... Je ne pourrai supporter que quelqu'un meurt seulement à cause que nous avions fuit....
Mais seulement... avais-je vraiment envies de sauver ou d'aider c'est personnes? N'était-ce pas l'excitation des combats que je recherchai? Cachai-je une envie derrière un devoir? Cela se pouvait... Je ne me reconnaissais plus c'est derniers temps... s'était comme si quelqu'un m'avait jeté un sort... comme si on avait prit le contrôle de mon esprit, de mon âme... Quelque chose dans cette attaque me ravissais, m'excitais même ....J'avais une envie folle de me joindre au combat, plus que je ne l'aurai dû certainement, mais malgré tout l'envie était là et était loin de vouloir partir. Je sentais l'adrénaline couler dans toutes mes veines, nourrir chaque muscle et chaque cellule de mon corps. L'envie de faire mes preuves était là aussi, l'occasion était là et magnifique... Comment pouvais-je la manquer?
Je regardai Camille, attendant sa réponse sachant très bien qu'elle risquait de s'y opposer.
Je ne voulais pas qu'on s'obstine sur le sujet, je ne ne voulais pas non plus qu'on approfondisse le pourquoi je voulais retourner sur le "champ de bataille", car je craignais tout simplement de dire une boulette qui nous ferait avoir une dure dispute.
Je ne savais pas trop ce qui provoquait ce changement en moi. Était-ce du à la vus de mes amis, de mes connaissances qui tombaient les uns après les autres et qui souffraient et/ou à ce jour là où j'avais rencontrer pour la première fois le seigneur des ténèbres? Je n'aurai jamais sue le dire, ni aujourd'hui ni un autre de ces jours...
J'avais l'impression de devenir mon propre alter-ego, mais qu'en même temps... s'était une partie de la vrai moi, si ce n'était pas la vrai moi tout cour....
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  08/11/11, 12:00 pm

« Arrêtez la, elle ne doit pas nous échapper ! »

Cours toujours tu m'intéresses ! Hermione qui était poursuivie, jeta tout les sorts inimaginables et réussit même à en stopper quelques uns, mais pas de chance pour elle, certains avaient été plus malins, et elle s'était prise les pieds dans une plante qu'il avait fait jaillir de terre ! Elle regarda les mangemorts rirent et s'approcher quand soudain ils furent percutés par des sorts à leur tour ! Elle aperçut son amie Bathilde Wilson, une grande Gryffondor qui savait ce que le courage voulait dire ! Elle était tirée d'affaire ? Elle reprit doucement sa respiration tandis que la rouge et or compère s'élança à ses côtés pour lui demander si ça allait ! Comment ça pouvait aller ? Ils se livraient tous à un combat acharné contre leur assaillants et le pourcentage des défunts de leur côté ne faisait qu'accroître.

Hermione n'en était pas sûre...Tout ce qui se passait, tout ça, ce chaos l'avait chamboulée...Et surtout pourquoi est-ce arrivé ? Elle se releva reprit sa baguette en main et la rangea dans sa poche. Elle acquiesça d'un signe de tête pour lui dire qu'elle allait bien.

« Pauvre petite, j'ai encore vu tout a l'heure le corps d'un premier année Gryffondor, j'espère que cet espèce de malade ainsi que ses fanatiques aussi cinglé que lui payeront cher toutes ces morts »

Elle regarda le corps de première année inerte, se pencha et lui ferma les yeux, afin qu'on pense qu'elle dorme ! Complètement désolée d'un tel spectacle, elle prit le corps de la demoiselle et l'allongea parfaitement, dans un endroit plus approprié.

« Si jeune et pourtant déjà impliquée dans une guerre sans merci...»

Elle avait pitié de ses premières années qui ne pourrait pas jouir du bonheur de découvrir la magie dans toutes ses formes, de grandir, de ne plus aimer, ni ressentir ! Hermione a été une première année, bien que très impertinente et sans doute un peu détestable, mais elle a été quand même ! Elle est entrée pour la première fois en même temps que ses meilleurs amis dans les murs de ce château. C'était comme une maison pour elle, il fallait la défendre, elle avait tant fait pour eux. Encore une fois, elle se releva en époussetant ses affaires, et se dirigea vers son amie.

« Heureusement que tu étais là, merci ! Dis moi juste, est-ce que tu as vu Harry ? Je le cherche et je suis très très inquiète pour lui ! Et si il lui était tombé dessus...? Harry n'est quand même pas...»

Malheureusement, elle n'eut pas le temps de discuter plus, car elle avait entendu des voix de mangemorts et un bruit au delà des murs, un peu plus loin...Sans doute un élève qui avait besoin d'aide. Elle fit signe à Bathilde de la suivre, il valait mieux pour elles qu'elle ne restent pas dans les parages ! Des mangemorts pourraient revenir et en plus grand nombre. Hermione pressa le pas vers les voix. La demoiselle s'inquiétait pour beaucoup de personnes même si elle ne le montrait pas....Alex, Harry, et Ron ou était-il passé lui aussi ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  08/11/11, 01:52 pm

« Si jeune et pourtant déjà impliquée dans une guerre sans merci...»

Bathilde regardait tristement le corps de la gamine de 11 ans, pensant aux parents de la demoiselle qui ne reverrai pas leur fille vivante, comme beaucoup de parents.. au vu des corps morts d'élève de tout age dans la salle. Bathilde aida Hermione a déplacé le corps dans un endroit ou on ne lui ferai aucun mal.

Des premières années a la vie brisée, évidement il n'y avait aucun Serpentard la dedans, que des Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle.. ces mangemorts savait bien choisir leur proie. Elle fut sorti de ses tristes pensées par Hermione.

« Heureusement que tu étais là, merci ! Dis moi juste, est-ce que tu as vu Harry ? Je le cherche et je suis très très inquiète pour lui ! Et si il lui était tombé dessus...? Harry n'est quand même pas...»

Bathilde plaça une main sur son épaule:

-Non désolée je ne l'ai pas vu, j'étais en train de lire dans la salle commune avec Billy quand j'ai entendu le bruit de l'attaque du château, tu sais comme moi que Harry est fais d'une dure écorce, il est malin et je ne pense pas que le Lord le capture de suite.

Regardant son hibou de compagnie sur son épaule elle eue une idée:

-Billy, cherche Harry dans le château et revient auprès d'Hermione quand tu le trouvera d'accord ? et s'il te plait évite les sortilèges !!

Le hibou grand duc cligna des yeux avant de hululer, de mordiller affectueusement la joue de sa jeune maîtresse et de prendre son envol, Bathilde espérait qu'il n'allait rien lui arriver..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  08/11/11, 06:45 pm

Bathilde avait raison...Harry avait la tête dure, c'était une écorce difficile à casser, mais pourtant il n'était pas incassable ! Surtout que la pression sur ses épaules était grande et qu'il ne devait plus savoir où il en était. Hermione maudissait ce qui se passait ! Pourquoi avait-il fallu que ça arrive maintenant ? Quelle idiote d’avoir ignoré Harry aussi longtemps, surtout qu’il avait vraiment besoin d’aide. La Gryffondor n’avait écouté que son cœur…Et en même temps, c’était lui qui avait fait sa tête de mule avec Ron et décidé de l’ignorer. Et malgré tout ça, elle ne lui en voulait pas ! Trop gentille cette Hermione.

Sa partenaire envoya son grand duc à la recherche d’Harry et de venir rendre compte quand il l’aurait trouvé. Lorsqu’il s’envola, les deux jeunes femmes le regardèrent et commencèrent à prendre leur courage à deux mains.

Hermione attrapa sa baguette en direction des voix qu’elle avait entendues.

« Reste sur tes gardes, Bathilde, on ne sait jamais ce qui nous attend ! »

Courant à travers les couloirs extérieurs, elles aperçurent des élèves de Serpentard avec plusieurs personnes. Elle ne les connaissait pas, elle n’avait jamais vu leur visage, mais parmi cette vague de personne, elle ne reconnut qu’un seul garçon. Alex McAlistair.

Elle resta figée en apercevant le vert et argent, il semblait souffrir. La douleur se lisait sur son visage impassible…Il n’y avait aucun doute la dessus : Alex était blessé. La demoiselle s’élança vers lui, tentant de ne pas pleurer. Le jeune homme tournait de l’œil, il allait tomber les pommes, elle le prit dans ses bras.

« Alex ! Qu’est qui s’est passé ? Qui t’a fait ça ? »

Elle regarda les personnes l’entourant, essayant de comprendre.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  08/11/11, 07:40 pm

« Reste sur tes gardes, Bathilde, on ne sait jamais ce qui nous attend ! »

-Ne t'en fais pas j'ai les yeux partout.

Les deux filles se dirigèrent vers un blessé après que Billy ait pris son envol, de toute évidence c'etais un serpentard, Bathilde répugnait a lui venir en aide a cet homme mais pourtant..

« Alex ! Qu’est qui s’est passé ? Qui t’a fait ça ? » fit Hermione prête a pleurer..

La descendante de Godric s'agenouilla auprès du Serpentard et toucha la blessure du bout du doigt:

-Un mangemort a du faire ça

Un doute envahit le coeur de la jeune fille, les serpentard été d'après les stéréotypes presque tous des mangemorts, aussi releva t'elle avec brusquerie la manche d'Alex comme Hermione le nommais et vit alors la marque des ténèbres se mouvoir sur son bras.. elle la regarda d'un air dégoûté..

-Hermione, regarde..

Et ce garçon respectait bien le stéréotype du serpy adepte des idées de ce psychopathe..

-J'espère qu'il aura des problèmes avec sa conscience quand il exécutera des enfants de 1 ans qui n'auront demandé qu'a vivre car pour ce dégénéré mental un mangemort a déjà torturé et tuer.

Bathilde attendais avec inquiétude le retour de son hibou grand duc, elle espérait qu'il ne lui soit rien arrivé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  08/11/11, 09:09 pm

Le moment était venu, la grande bataille avait commencé. Les ennemis de toujours s'affrontaient enfin. Des amis aussi. Des personnes insoupçonnées, se retrouvaient prises entre deux clans. L'école était en train de tomber aux mains des mangemorts, se transformant en enfer.

Lee chérissait cette école et ce qu'elle représentait : la liberté de choix et l'instruction pour tous les sorciers. Maintenant qu'il y était professeur, il comptait bien la défendre, au péril de sa vie, si besoin.

Le groupe était en mouvement. L'Ordre, tel que le Phénix, avait jailli de ses cendres pour terrasser le nouvelle faction qui voulait tout renverser et imposer sa façon de penser. Lee s'était levé avec ses amis et il affrontait les mangemorts dans ses anciennes salles de classe.

La poussière empêchait de voir distinctement les corps et les visages. Dans la bataille, nombre d'amis allaient succomber. En attendant, Lee avait pour mission de protéger les élèves.

Alors qu'il se relevait tout juste d'un duel qui avait failli mal tourner, il resta caché deux minutes pour souffler derrière une armure. C'est de là qu'il entendit des cris de souffrance. Un mangemort semblait avoir bien mal... À moins que... Un rire sadique s'éleva dans le couloir. Un ami était en train d'en baver à cause d'une raclure !

Lee se releva, prit son courage à deux mains, sa baguette surtout et se releva brusquement. Un encapuchonnait semblait prendre un malin plaisir endoloriser un élève...

- Stupefix !

La réponse ne se fit pas attendre. Lee stupéfixia le mangemort, couru vers la corps à présent inanimé. Sans regarder de plus près l'identité du malheureux, Lee le transporta derrière sa statue. Il reconnu Daemon, un très bon garçon qui faisait partie de l'AD. Heureusement, il semblait juste avoir perdu connaissance.
L'ancien Gryffondor soigna ses blessures comme il put puis le transporta dans ses bras pour trouver un endroit où il trouverait d'autres blessés.

Ses pas le guidèrent automatiquement en salle commune de Gryffondor où il retrouva McGonagall et d'autres élèves.
Il déposa délicatement Daemon souhaita bonne chance à tout le monde et reparti dans le coeur de la bataille, le couteau à la bouche et la fleur au fusil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 3113


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  09/11/11, 04:27 am

Je m’étais tenu droit devant ma sœur. Elle semblait cependant vouloir me mettre en sécurité. Quand je l’avais tiré avec moi pour qu’elle ne s’enfonce pas plus loin dans la bataille, elle avait lâché un soupir. J’en déduis donc qu’elle devait me chercher ou bien que c’était quelqu’un d’autre. Elle me parla sur le même ton cassant que j’avais employé. Si ça n’avait pas été dans cette circonstance de guerre, j’aurais sans doute rigolé, mais pas cette fois. Elle confirma mes soupçons comme de quoi elle me cherchait. Elle me dit que je devais être en sécurité avec Isabelle. Non, mais elle rigolait ? Bon d’accord, elle ignorait ma condition, comme la majorité en faite. Je ne réagis pas quand elle me demanda si j’avais compris. Non, mais ce n’étais vraiment pas à moi de me mettre en sécurité. Ensuite s’ensuivit une tirade pour je ne sais quoi. Ma sœur des fois est étrange… Elle avait attrapé ma manche et oh grand malheur pour moi, ma manche réagis pas comme il aurait fallu, elle remonta. Je vis ses yeux fixer sur ma marque. Je devais faire quoi moi maintenant ? Sourire ? Rire ? Pleurer ? Partir sans demander mon reste ? Faith garda longtemps mon bras entre ses doigts. Je commençais vraiment à avoir hâte qu’elle lâche. Je me sentais en quelque sorte honteux à son égard de porter ce tatouage. Elle était bien une des dernière personne sur terre que je voulais qu’elle sache. Notre mère le savait, elle connaissait trop bien mon père pour savoir qu’il m’embarquerait dans ce genre d’histoire. Je dû subir son regard interrogateur et surpris. C’était nécessaire ? Je devais vraiment supporter cela en plus de tout le reste ? J’avais eu la subite envie de hurler un « Pourquoi moi ? », mais comme le temps passait, la réponse me parut évidente, « Pourquoi pas ! » Ma sœur finit par enfin lâcher mon bras et par articuler les seule paroles que je ne voulais pas entendre, mais je devais me rendre à l’évidence, elles seraient prononcée par toute les personnes que je rencontrerais et qui découvriraient.

-Alex...Pourquoi tu... Depuis quand?!

J’avais eu envie de lui rétorquer que nous n’avions pas le temps, que ce n’étais pas le moment de parler de tout cela. Son ton passa à la colère. C’était compréhensible. Depuis trop longtemps je jouais un double-jeu. J’aurais facilement pus être un espion pour les mangemort, mais jusqu’à présent on ne m’avait rien demandé. Je savais qu’elle voudrait des explications du comment du pourquoi. J’échappai un gros soupir. Ce serait tellement glissant comme terrain. Je savais que j’aurais le droit à une crise de nerfs, réaction des plus normale et la même que ma mère lorsqu’elle avait su. J’étais le seul des trois enfants de ma mère à être embarquer dans cette galère d’être mangemort. Je n’avais jamais eu le choix, c’était une obligation de mon père et Cruella. J’avais été trop jeune aussi à l’époque pour pouvoir décidé. De toute façon, avec les valeurs qui m’habitait, j’imaginais comment il aurait pu en être différent… Puis sans aucune attente, on me renversa sur le sol. Un choc brutal, qui semblait venir de nulle part. Elle et moi étions étendus sur le sol, et elle regardait Faith. Devais-je comprendre quelque chose ? Camille se releva et j’en fis de même. Je vis les filles se toiser. C’était quoi cette histoire encore ?

La rouge et or pris mon poignet et refit glisser ma manche vers le haut. Bon c’était vraiment nécessaire ça aussi ? C’était le mot d’ordre de relever ma manche ? Autant mettre une affiche lumineuse au-dessus de ma tête qui indiquerais « Hey venez relevez la manche et voyez qui je suis ! » Avant que j’aie pus faire quoique ce soit, elle releva sa propre manche et me montra qu’elle portait la marque elle aussi. Elle ? Vraiment ? Je fronçai les sourcils et je m’affairai à redescendre ma manche pour la deuxième fois. Je devais rêver, sa devait être une blague. Ouais c’est ça, je dormais. Non en fait, je vivais ce cauchemar. Ensuite, Faith disparut. Elle semblait faire confiance à Camille. Savait-elle que ce qu’elle avait sur le bras ? Je ne savais que penser de cette question. Quand je reportai mon attention sur la Gryffondor, elle avait déjà replacé son bracelet. Son sourire accroché à son visage me parut dangereux. Comme s’il était empoisonné.

- Bienvenue au sein des mangemort Alex, j'ai un petit cadeau pour toi.

Elle blaguait ? Un cadeau en plein milieu d’une bataille ? C’était moi ou elle était cinglée cette fille ? Quoique presque tous les mangemort soient cinglés, finalement c’était presque normal ! Je me dis que j’avais raison en pensant que son sourire était un sourire empoisonné puisqu’elle m’attrapa par le cou et me fit pivoter. Je me retrouvai dos à la Gryffondor. Elle me chuchota que je ne connaissais pas les conséquences de mon choix et qu’elle oui. J’avais eu envie de dire qu’elle me racontait n’importe quoi ! C’est vrai je n’avais pas fais ce choix, j’y avais été forcé et puis la seule chose qu’on risquait avec les mangemort c’était de mourir tous les jours ou de se faire emprisonner à Azkaban. Ouais, c’est vrai quand réfléchissant bien c’était quand même gros… Son dernier mot me fit comprendre qu’elle n’était qu’une imposteur avec moi. Elle c’était ficher de Faith et moi. Tout ce qu’elle voulait c’était le mal de ceux qui pensait contre l’ordre et tout le reste. Je reçus son sort dans le bas de mon dos et il me propulsa sur le mur en face de moi.

Je m’écrasai plus que durement contre la paroi du château. Un terrible choc parcourus mon être entier lors de la collision. J’eus l’impression que je me broyais à vitesse grand V. Ce ne fut qu’une fraction de seconde, mais une fraction de seconde qui sembla durée une éternité et qui faisait incroyablement mal. Je me sentis ensuite attirer vers le sol et je tombai de tout mon poids dans les débris. Ma tête avait durement frappé le mur et en tombant sur le sol, une entaille c’était créée à la ligne de mes cheveux. Je restai inerte sur le sol, ne trouvant pas la force de me relever. J’avais fermé les yeux, essayant de faire disparaitre cette douleur qui me parcourait en entier. J’avais l’impression que tous mes os avaient disparut de mon corps. Quand bien même que j’aurais voulu bouger, plus rien ne me répondait normalement. J’avais également la sensation qu’on voulait me plonger dans un sommeil. Le choc à ma tête avait tout fait sauf du bien. Je sentais le liquide poisseux qui commençait à apparaitre près de mon cuir chevelu. J’avais encore toutes mes sensations, je ne bougeais seulement plus et j’avais atrocement mal. Je voulais me bouger, mais rien ne me répondait. Je n’étais même pas sur que je pouvais parler et je ne voulais pas tester. Face contre sol, je ne voyais plus rien, j’écoutais. Il y avait des cris partout. On entendait les sorts frapper, les hurlements, les piétinements des gens qui se déplacent.

Je me sentis secoué. J’eus une envie puissant de me mettre à hurler. J’avais mal ! Trop mal. Je sentais ce qui me restait de valide de mon cerveau frapper contre la paroi de mon crane. Je ne voulais pas ouvrir les yeux ! Je ne voulais pas prendre cette chance. J’avais déjà donné ma contribution, allé à quelqu’un d’autre maintenant de se faire attaquer. J’eus l’impression que mon corps fut secoué pendant une éternité, bien qu’il ne le fut que pendant quelques secondes. Un bon moment après j’avais encore l’impression que mon cerveau bougeait. Malgré moi, j’entrouvris légèrement les yeux pour voir que Micahellis était près de moi. Il me disait de me reprendre. « Ah ouais et comment je fais ça moi ? J’ai eu le corps broyé contre le mur et tu veux que je me relève, non, mais ça ne va pas ? » avais-je eus envie de lui crier par la tête. Je le sentis replacer ma manche. Il avait vu donc… Pratiquement tout le monde l’ignorais, mais tous verrais ma marque bientôt. Pourquoi ne pas nous la faire dans le dos hein ? On aurait bien moins de chance de se faire démastiqué ! Après qu’il eut remit ma manche en place, il prit mon bras et me souleva. Il se servait de lui-même pour m’aider à me remettre sur pied. Je voulus l’aider et j’essayai de durcir mes muscles avec la force qui me restait. J’avais la tête dodelinant et les yeux qui roulaient dans la graisse.

« Merci Micah ! » réussi-je à articuler faiblement.

Je le laissai m’aider à me transporter. Que pouvais-je faire de plus ? Je souffrais vraiment. J’essayais de garder mon visage impassible, comme si rien n’étais, mais mes yeux ainsi que ma bouche me trahissaient. Je ne voulais pas être un poids lourds mon meilleur ami, le seul que je puisse considérer comme étant mon frère. Allait-il me pardonner ma vraie nature et passer par-dessus ? Je l’espérais profondément. Je m’en voudrais de le perdre simplement à cause de ce malheureux évènement. Je sentis une paire de main qui tentait de m’arracher à Micahellis. Avec ce qu’il me restait, j’essayais de rester accroché a mon ami. Il était ma béquille, j’avais besoin de lui, je dépendais de lui à vrai dire, sinon je serais toujours étendu sur le sol laisser pour mort.

« Alex ! Qu’est qui s’est passé ? Qui t’a fait ça ? »

Cette voix… Je la reconnaitrais entre mille. Oh non ! Pas elle ! Pas en ce moment. Je l’aimais bien, je le savais maintenant, mais pitié, pas en ce moment. Je n’avais pas besoin de devoir donner des explications. Mon pouls s’accéléra. Un rire forcé grimpa dans ma gorge, mais n’en sorti pas. Il y eu plutôt un drôle de rictus qui se forma sur mes lèvres. J’entendis une voix féminine s’élevé pour dire que ça devait être un mangemort qui m’avais mis dans cet état. Je sentis les doigts de la deuxième sur ma manche et la soulever de nouveau alors qu’Hermione me parlait. Non, mais là ça frôlais la comédie sérieusement ! Ma manche était une attraction touristique ou quoi ? Je lâchai un grognement d’insatisfaction. De mes yeux entrouverts, je vis l’air de Bathilde. Un sourire-grimace se forma sur mes lèvres.

« J'espère qu'il aura des problèmes avec sa conscience quand il exécutera des enfants de 1 ans qui n'auront demandé qu'a vivre car pour ce dégénéré mental un mangemort a déjà torturé et tuer. »

Le rire qui était tenu prisonnier dans ma gorge décida de sortir à ce moment. De toute façon, j’aurais rit là aussi en temps normal. Franchement, elle avait la tête plutôt courte en ouverture d’esprit. On ne faisait pas que tuer dans les mangemort. Beaucoup le faisait, mais pas tous. Je bougeai pour mieux me redresser, même si je savais que je n’y parviendrais pas. C’était déjà tellement pénible de tenter de rester debout et ce même avec l’aide de Micah.

« Parce que tu crois qu’on est tous comme ça ? »

Ma voix était rauque et faible. J’échapper quelques toussotements.

« As-tu seulement une idée de ce que tu avance Bathilde ? Tu crois qu’on l’a tous voulu ? »

Je m’arrangeai pour la toisai du regard. Elle semblait tous nous mettre dans le même bateau. C’était porter des préjugé sans savoir de ce qu’elle parlait. Elle n’avait aucune idée de ce qui pouvait se passer dans les mangemort. J’échappai un soupir. Franchement… Les paroles d’Hermione me revinrent en tête. Elle ne devait pas rester ici. C’était encore plus dangereux pour elle que pour moi, surtout que tous les mangemort savaient qui elle était.

« Hermione… Tu… tu dois partir. Ne reste pas ici. Je t’en pris, pars ! »

Si j’avais pu donner un ton à ma voix je l’aurais fait, mais le seul que je pouvais mettre c’était le murmure. Je toussai de nouveau et j’échappai un gémissement de douleur par la suite. J’étais réellement tout défait.

_________________


If I lay here, If I just lay here
Would you lay with me and just forget the world?
Forget what we're told, Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  09/11/11, 06:04 am

Cher ami. Il devait probablement m’en vouloir de l’avoir secoué un peu, mais dans des cas comme celui-ci, perdre conscience pouvait devenir une horrible fatalité. Il devait à tout prit rester conscient. Ayant moi-même déjà reçu un énorme coup sur la tête autrefois, je savais d’expérience qu’une profonde lassitude et une fatigue pressante envahissait notre corps jusqu’à en devenir pénible plutôt que soulageant. Je pressai Alex un peu plus contre moi pour l’aider. J’avais à le prendre dans mes bras telle une princesse, mais le geste aurait été plutôt déplacé, peu viril et je n’avais probablement pas la force musculaire nécessaire pour soulever un jeune homme qui devait probablement peser mon propre poids. Je sentais ses muscles se durcir sous ses vêtements, la preuve qu’il était encore conscient de ce qui se trouvait autour de lui et qu’il était encore en mesure d’user de sa chair. C’était un bon signe. J’ignorais celui ou celle qui l’avait mit dans cet état, mais j’espérais sincèrement que cette personne trébuche dans un escalier et se fracasse la tête contre une dalle froide et se noie dans son propre sang vermeil et poisseux.

Je le fis un peu plus s’appuyer sur mon épaule pour qu’il soit un tantinet plus confortable. Bien qu’il ne se laisse pas traîner sur les dalles humides du sol, je devais quand même l’encourager silencieusement à poursuivre son avance. Je ne voulais pas jouer les princes charmants et froisser son orgueil et je voulais qu’il puisse contrôler à nouveau tout ses sens. J’entendis un faible ‘’merci’’ s’échapper de ses lèvres entre-ouvertes. Pour ce qui était de sa situation actuelle, je conclus qu’il y avait beaucoup plus de peur que de mal. Alex était fort et c’était un fier serpentard de surcroît! Une jolie bosse sur sa tête ne pouvait jamais le mettre K.O.

Pour ce qui était de sa véritable nature, secrète en plus! Je ne me préoccupais pas plus de la situation. Alex était ce qu’il était et il ne pouvait rien y changer. Je l’aimais… comme je pouvais réellement aimer un frère. Moi-même, ne serais-je pas devenu un serpentard si Perceval ne s’en était pas mêler, il y a quelques années? Et les années d’après? Les mangemorts n’étaient pas tous inhumains, mon père en était la preuve, d’une certaine façon. Il avait su aimer chacun de ses fils et être un père aimant lorsqu’il n’était pas enfermé dans son bureau ou ailleurs. Il m’avait offert la meilleure éducation possible, m’avait permit de rencontrer la merveille Ninnath, ma tutrice et c’était un peu grâce à lui si j’avais fait la rencontrer du petit Alex McAlistair à une époque lointaine. N’était-ce pas lui qui avait inviter le père de celui-ci à venir à l’une de ses petites soirées mondaines entre sang-pur de bonne famille?

Alex avait mieux à offrir que la folie ou la mort. Bien que je su que s’il devait être piégé au coin d’un mur, il n’hésiterait peut-être pas à user de ces sortilèges impardonnables si populaires auprès des serviteurs de Voldemort. Moi-même, je savais que si l’occasion devait se présenter, je n’hésiterais pas à user de l’interdit. De toute façon, mon père m’y avait déjà initié, des années auparavant…


J’eu à peine le temps de voir une silhouette s’approcher de moi que je sentis Alex m’être presque arracher des mains. Outré, je ne pu m’empêcher de le retenir contre moi, mais sachant bien que sa condition était plutôt douloureuse, je le laissais entre les mains de la charmante Hermione qui avait décidé de lui sauter dessus comme si sa vie en dépendait. ‘’ Comme si sa vie en dépendant ‘’… c’était une bien drôle de constatation. Cependant, ce n’était pas la peine pour la griffondor de jouer les veuves prématurées.

-Du calme, Hermione, ma belle, dis-je d’un ton incroyablement calme. Il est un peu sonné, certes, mais il y a eu beaucoup plus de peur que de mal.

J’avais été surpris de la familiarité avec laquelle je m’étais adressé à elle, mais il s’agissait d’un détail auquel je me préoccuperais dans un autre futur! Cette scène était digne d’un bon roman à l’eau de rose aux tendances poétiques. La façon avec laquelle elle s’était jetée sur lui, la brume qui brouillait ses jolis yeux, cette triste inquiétude presque inutile qui se peignait douloureusement sur son charmant visage ovale aux traits tracé avec finesse. Je me demandais presque pourquoi elle se retrouvait ici et pourquoi elle n’était pas à la recherche de ce Harry Potter ou qu’elle n’était pas avec lui tout simplement.

Mes yeux d’un vert éclatant se posèrent sur le tableau aux allures romantiques que dévoilait Hermione penché sur mon meilleur ami. J’avais vaguement entraperçu le voile de soulagement qui avait effleuré le visage d’Alex et j’avais immédiatement comprit qu’une profonde affection reliait la jolie griffondor et mon ami serpentard. Je n’eu aucun mouvement de recul, aucune expression de dégoût ou de honte, seulement un sourire béat. Ce petit cachotier avait bien caché son jeu, terriblement bien même!


J’entendis à peine les propos tenus par l’autre griffondor, la fameuse Bathilde, réputée parmi les serpentard pour son courage frustrant. Elle s’approcha de trop près, j’esquissai un pas vers elle, mais il était déjà trop tard. Bathilde retroussa la manche de mon ami, un air de dégoût se peignit sur son visage. Je serrai les poings, reprit place près de mon ami et remit sa manche en place avec un air qui semblait signifier ‘’ ne pouvez-vous donc pas conserver sa pudeur ‘’. L’expression que j’affichais ne devait pas être très belle en ce moment-même. Un mélange de frustration, de colère et de dédain, ce n’était pas un charmant petit cocktail!

-J’espère que ton impudence sera puni un jour, Bathilde! Crachais-je violemment à son égard. Tu puises ta soi-disant force dans l’arrogance et non ce fameux courage dont vous vous ventez tant, vous les griffondors!

Je posai mes yeux verdâtres sur Hermione.

-Pardon, mademoiselle Hermione.

Je laissai ensuite Alex se défendre seul, bien que je cru sincèrement qu’il n’avait rien à y défendre. L’important était qu’il savait qui il était et ce qu’il n’était pas. Lorsque sa plaidoirie fut terminée, je regardais Hermione à mon tour.

-Il a raison Hermione, tu devrais rejoindre, Potter, non? Dis-je avec le même ton de voix qu’Alex avait employé.

Je sortis ma baguette, posai un regard emplit de malice sur Bathilde, puis murmura une formule d’une voix basse. Aussitôt, une lueur dorée émana de ma baguette et j’agitai celle-ci par-dessus le corps douloureux de mon ami. D’après le soupir qui s’était échappé d’entre ses lèvres, j’en déduisis que ce sortilège de soin, très simple, mais efficace, faisait son effet.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  09/11/11, 12:46 pm

Maudites ténèbres. Le sang coulait horriblement ce soir là avec tout les sectusempra lancés...Le liquide rouge jonchait le sol du château. On n'avait pas vu pareille apocalypse depuis des décennies. Mais ce qui inquiétait le plus la Gryffondor c'est qu'Alex était blessé ! Pourquoi l'avait-on attaqué ? C'est un serpentard ! Un mangemort aurait eu trop de honte à attaquer un élève de cette maison noble qui considérait les sangs purs comme une bénédiction du monde sorcier. C'est un peu comme Hitler avec la race Aryenne, Hitler étant un moldu allemand qu'on raconte comme tyrannique. Non, c'était incompréhensible mais dans ce cas qui avez attaqué le jeune homme ? Son coeur battait à tout rompre quand elle croisa son regard, mais elle préféra ne pas se souvenir de la fameuse soirée qu'ils avaient passés ensemble. Depuis ce jour, c'était très vague entre eux, ils s'évitaient continuellement, et il ne s'était plus rien passé depuis. La rouge et or avait compris dans son attitude que ce n'était qu'un jeu de séduction pour lui, mais elle n'arrivait pas à arrêter de penser à cette nuit, de vouloir à nouveau revivre un tel moment. Bathilde s'approcha et lui expliqua que c'était un mangemort qui avait dût l'attaquer.

« Ca ne se peut pas ! C'est un élève de serpentard ! Pourquoi un mangemort attaquerait un élève de cette maison ? »
« Du calme, Hermione, ma belle, Il est un peu sonné, certes, mais il y a eu beaucoup plus de peur que de mal. »

Elle tourna ses yeux amandes vers le garçon. Venait-il de l'appeler par son prénom ? Elle n'en revenait pas, pourtant les élèves de serpentard la nommait « Granger » ou « Sang de bourbe »...Peut être qu'elle se trompait réellement sur cette maison...Elle n'avait rencontré que des serpentards gentils, laissant croire qu'ils étaient mauvais au fond...Cela dit elle fut rassurée par les paroles du vert et argent. Plus de peur que de mal ! Soudainement alors qu'elle pensait que tout irait pour le mieux. Bathilde exécuta un geste vers la manche d'Alex et la releva pour vérifier quelque chose. A la vue de la marque des ténèbres qui remuait sur le bras du jeune homme, Hermione resta tétanisée, sentant les larmes aux yeux poindre. Pas lui....

« J'espère qu'il aura des problèmes avec sa conscience quand il exécutera des enfants de 1 ans qui n'auront demandé qu'a vivre car pour ce dégénéré mental un mangemort a déjà torturé et tuer. »

Alex...Un mangemort ? Non c'est impossible !

« Parce que tu crois qu’on est tous comme ça ? »
« As-tu seulement une idée de ce que tu avance Bathilde ? Tu crois qu’on l’a tous voulu ? »


« J’espère que ton impudence sera puni un jour, Bathilde! Tu puises ta soi-disant force dans l’arrogance et non ce fameux courage dont vous vous ventez tant, vous les griffondors »

Un mangemort....un serviteur du seigneur des ténèbres. Un ennemi....Son ennemi à part entière ! Tout flottait dans sa tête pour se noyer dans des méandres inconnues. La Gryffondor ne pouvait y croire. Alex McAlistair, l'homme dont elle était sans nul doute amoureuse venait de devenir en l'instant d'une soirée, son pire ennemi. Elle entendait des voix qui se murmuraient en écho dans sa tête. Les serpentards et Bathilde étaient en train d'échanger mais elle n'entendait rien de ce qu'ils disaient, même elle n'arrivait pas à sortir un mot....Sa voix était bloquée, sa respiration s'était accélérée intensément. Une vague de stress l'avait envahit, et alors qu'on s'inquiétait à son sujet, elle revint à la réalité, entendant le dénommé Micah lui dire qu'il était désolé. Puis elle croisa de nouveau le regard d'Alex restant complètement envoutée par ses yeux, elle détourna son visage, elle n'osait plus le regarder en face. Il devait la détester vu qu'elle était aux côtés de Harry Potter, l'ennemi de son seigneur....Pourquoi avaient-ils un destin aussi tragique ? Telle une pièce de Shakespeare.

« Hermione… Tu… tu dois partir. Ne reste pas ici. Je t’en pris, pars ! »

Partir....? Partir pour aller ou ? Si elle partait maintenant, elle n'aurait plus la volonté de se battre ! Non il ne fallait pas penser cela, il fallait qu'elle retrouve Harry. Elle pensait pouvoir les retenir jusqu'à ce qu'elle s'en aille mais non ! Les lacrymales rares de la demoiselle coulèrent sur ses joues, elle qui était perdue entre son devoir et ses sentiments. Elle savait qu'elle devait partir ! Elle entendait des bruits de voix s'aventurer par ici, ce qui allait écourter ce moment au combien triste et nous ne le répétons pas assez, tragique.

« Dis moi pourquoi Alex....Pourquoi est-ce que tu veux que ça se finisse comme ça ? »

Bathilde lui disait qu'elles devaient partir avant que les mangemorts ne leur tombe dessus ! Elle semblait désolée de la situation ! Une vraie Gryffondor de ce nom ! Elle détestait les serpentards comme la plupart des rouge et or, mais peut être qu'elle pouvait comprendre ce qu'éprouvait Hermione. « C'est le destin qui en a voulu ainsi...» murmurait une petite voix dans sa tête. La demoiselle ne voulait plus rien entendre. Elle n'était pas en colère, elle se sentait impuissante entre un terrible dilemme... Puis comme elle s’y attendait deux mangemorts était arrivés par ici. C'était elle qu'ils voulaient pour faire chanter Harry.

« Elle est là » fit l'un d'eux en levant sa baguette
« Non pas de ça ! Si tu la blesse le maître sera furieux, il la veut vivante...»




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 664


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  09/11/11, 11:00 pm

La colère, la trahison, l'incompréhension total...Une douleur qui lui déchira le cœur, son ami de toujours, son demi frère depuis quelques semaines... Lui un de leurs? Un frisson, un murmure faible et remplie de sentiment mélanger... Faith venait de murmurer le nom d'Alex. Elle releva le regard pour le regarder yeux dans les yeux. Et leur mère... Elle savait c'était sur... Après tout, c'était de famille de vouloir être mangemort... Elle même était passée par cette phase, une phase qu'elle regrettait, elle avait tué une fois dans sa vie, et même si il s'agissait d'un autre mangemort, elle se sentait salie dans un sens. Elle chassa ces souvenirs peu glorieux de sa tête et se reconcentra sur Alex. D'une main tremblante elle se frotta la tempe...Un soupir s'échappa faiblement des lèvres de la jeune femme. Elle avait la gorge sèche , cette nouvelle l'avait complètement bouleversée, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir, mais elle était furieuse. Elle s'apprêtait a redire quelque chose quand soudain quelqu'un percuta son frère. Camille... Faith la regarda d'un regard hautain. Qu'est-ce que cette idiote de Gryffondor foutait là? C'était la cerise sur le gâteau, elle ne pouvait pas rester dans sa salle commune comme tout élève censée... Quoi que dîtes vous? Qui vous a dit que la jeune Miller était quelqu'un de censée? Allez réclamer réparation car cette personne vous a royalement pris pour un imbécile!

Faith toisa Camille du regard, mais elle était la sœur de Valeriàn, elle allait donc lui faire confiance! Valeriàn.... Où était-il? Faith commença fut rattraper par l'odeur de sang et perfide de mort sadique. Voldemort... Elle avait complètement oubliée! Elle devait rejoindre l'homme qu'elle aimait!

-Camille, Alex, allez vous mettre en sécurité! Camille je te fais confiance... Prends soin de mon frère.

Ses paroles avaient été sincère, ce qu'elle ne savait pas, c'était que cette fille allait se moquer d'elle et attaquer son frère.

Cependant, elle ne put le voir, elle était déjà partit, essayant de retrouvé l'assassin. Les combat se calmait peu a peu, mais ceux qui perdurait était sanglant et intense. La jeune femme arriva dans la cours, c'est la qu'elle le vit. Un soulagement, il était vivant! Alors qu'elle s'approcha de lui, elle le remarqua...Lui... Celui-dont-on-ne-devais-pas-prononcer-le-nom était là... En face, en plein combat avec Valeriàn. Non mais c'était quoi cette blague? Faith eut une boule au ventre, de l'inquiétude et de la peur l'envahit complètement, le père de son enfant risquait sa vie. Il était cinglé, se mettre face au Seigneur des ténèbres, Valeriàn le provoquait en plus de ça!. Mais lorsqu'elle voulut prévenir le Maitre assassin du sort meurtrier, un sort passa a quelques millième de centimètre de son visage. Elle regarda qui était le responsable et tomba nez a nez avec Seth Carter... Son ex mangemort, celui qui l'avait entrainé là bas. La sorcière attrapa sa baguette et dit d'un ton amer et froid:

-Carter... Je ne pensais pas te voir ici...

-Miller, Miller, Miller... Quelle surprise! , dit-il d'un ton insupportable, le sourire au lèvre. Tu m'as manquée ma chérie.

La main se serra autour de la baguette, la haine remonta, elle voulait pour une fois céder a sa condition de vampire mais ne pouvait pas... Pour la deuxième fois de sa vie, elle allait tuer quelqu'un, et sans regret cette fois! Mais avant toute chose, elle regarda le mangemort s'approchait d'elle. Celui-ci semblait convaincu rien que par sa démarche qu'il dominait la jeune sorcière. Sa grande taille, son sourire plus que sur de lui accroché a ses lèvres. Elle se ferait un plaisir de lui retirer celui-ci. Elle voulait le faire souffrir, lui faire mal comme il l'avait fait souffrir, comme il avait jouer avec elle...

-Si je t'avais tant manquée que ca, tu serais venue me cherchée.

-Mais mon coeur, pourquoi courir après toi, sachant que tu allais revenir, cependant, quelque chose me désole... Tu n'as pas l'air heureuse de me voir et tu semble plus t'inquiétée pour le futur cadavre qui se trouva là bas.

D'un signe de la tête, il montra Valeriàn. Il allait trop loin! Elle leva sa baguette et dit d'une voix cassante et calme:

-Endoloris!

La haine en elle avait suffit a prononcer ce sort sans hésitation, sans regret, elle regarda le mangemort se tortiller de douleur, elle s'approcha de lui et releva la tête de celui-ci:

-Je ne suis pas ton coeur, ni ta chérie, du moins plus maintenant.

Elle se redressa, et elle leva le sort.

-Tu sais Seth, j'ai longtemps attendu ce moment. Alors que vais-je te faire? A présent tu es aussi fragile qu'une allumette pour moi.

Un sourire peu rassurant trouva place sur les lèvres de la demoiselle, elle lui tendit le bras pour l'aider a se relever. Le pauvre malheureux osa saisir la main de la demoiselle... Dommage pour lui d'avoir crut qu'elle allait sérieusement l'aider. Elle lui brisa celui-ci et l'attrapa par la gorge pour l'envoyer plus loin.

-Adieu très cher...

Elle leva pour la seconde fois sa baguette et prononça le sort meurtrier. Son côté noir était ressortit a cet instant. Enfin, elle s'était venger de tant de mois de maltraitance si on pouvais dire. Elle avait sut contrôler ses pulsions de Vampire aussi, chose qu'elle n'aurait jamais crut possible. Elle releva la tête et chercha Valeriàn du regard, elle le vit...

-Valeriàn!

Il avait échapper au sort du seigneur, elle se dirigea vers lui et une fois derrière une des statuts de pierre derrière laquelle il se planquait

Elle le regarda, elle devait savoir si il allait bien. Elle voyait bien que se combat l'épuisait...

-Tu es blessé? Vient on y va, n'y retourna pas, il va te tuer!

Son regard était suppliant, ses yeux était humide, elle avait peur, peur de le perdre. Faith saisie la main de l'assassin.

-Je ne veux pas te perdre Val'...Je t'aime, s'il te plait, suis moi.


Elle ne voulait pas l'obliger, mais elle espérait au plus profond d'elle même qu'il accepte... Il était le père de l'enfant qu'elle portait, ainsi que l'amour de sa vie, elle en était sur, c'était cet homme en face d'elle qu'elle aimait, aime et aimera toujours. Comment le savait-elle? Elle ne saurait vous le dire, mais elle était sur, elle n'avait jamais ressentit de sentiment aussi fort pour quelqu'un d'autre autrefois. Si il mourrait, on pourrait alors vraiment le traiter d'assassin, car il assassinerait le coeur de la jeune demoiselle, qui derrière une carapace, se voyait en fin de compte fragile et sensible...

_________________

GAME ON
Faith Eléonore Miller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  10/11/11, 02:56 am

-J’espère que ton impudence sera puni un jour, Bathilde! Tu puises ta soi-disant force dans l’arrogance et non ce fameux courage dont vous vous ventez tant, vous les griffondors

Bathilde lui lança son fameux "regard-qui-tue", franchement les Serpentard et elle ça n'etais pas une grande histoire d'amour.

-Et vous les Serpentard vous puisez votre force dans la bétise et le racisme, ça n'est pas mieux. fit t'elle d'un ton cassant.

Elle ignora le regard malicieux de Micahellis et entendit les paroles d'Alex:

« Parce que tu crois qu’on est tous comme ça ? »
« As-tu seulement une idée de ce que tu avance Bathilde ? Tu crois qu’on l’a tous voulu ? »


-Oh je ne crois pas j'ai constaté..

Effectivement jusqu'ici Bathilde avait été élevée dans le respect des moldus et la haine des mangemorts, elle les a détésté encore plus quand Bellatrix a capturé torturé puis tuer son frère ainé Mathieu, la elle s'est mise carrément a ètre allergique aux partisans de Voldemort. A ce moment de l'histoire Billy revint a toute allure vers sa maitresse, le hibou grand duc semblait excité, volant dans tout les sens.. il avait trouvé Harry ou plutot l'avait senti.

"Hou hou HOU"

De toute évidence il voulais que Hermione et Bathilde le suive et elle le fit savoir a la jeune née moldue.

-Il veut qu'on le suive. Il a dut trouvé Harry

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  10/11/11, 04:58 pm

Voldemort n'était qu'un lâche. Il se disait puissant mais il n'était pas capable d'affronter Valeriàn ouvertement, et sans avoir recourt à un sortilège que même les assassins n'utilisaient que peu car ils le considéraient comme le symbole de la lâcheté et de la traîtrise. Valeriàn savait que Voldemort ne serait pas un adversaire digne de ce nom. Mourir de sa main ne pourrait être que honte pour le grand maître. Mais que pouvait on espérer de ce serpent ? Rien. Le serpent n'avait pas la grâce de l'aigle, ni le panache ou la ruse. La puissance de l'aigle était enfuit en lui, le serpent n'était que symbole de traîtrise, de malhonnêteté et de perfidie. Valeriàn n'allait pas tarder à vraiment le savoir à ses dépends.

Valeriàn faisait face à Voldemort. Le peu ayant osé le faire ainsi n'étaient plus présent pour en parler. mais s'il fallait se sacrifier pour sauver des vies, il n'hésiterait pas. Le code protégeait les assassins, mais faisait une faiblesse contre ceux qui le connaissait. Certaine chose leur étaient interdites, mais après ... Il vit un ange des ténèbres vert fusait. Qui avait fait cela ? Il ne pouvait pas se déconcentrer, mais s'il s'agissait d'un nouvel adversaire, il devait le savoir. Mais ce fut Faith qui apparut. Elle avait cédé à la folie meurtrière.

- Non

Il ne pouvait pas croire que Faith avait mit un terme à la vie d'une personne. Elle ne pouvait pas se laisser aller comme ça. C'est lorsqu'elle cria son nom que le grand maître assassin se concentra de nouveau sur Voldemort.
L'aigle réalisa l'attaque de Voldemort juste à temps. Le seigneur des ténèbres semblait vouloir en finir rapidement, et Valeriàn était déjà blessé. Il savait que cela ne durerait que trop peu de temps à présent. Le sortilège vert lui fonçait dessus. Valeriàn se plaça derrière la seule colonne encore debout. Le sortilège s'écrasa contre cette dernière qui explosa. Le grand maitre fut propulsé en avant. Il retomba au sol quelque mètres plus loin. Un éclat lui avait entaillé le visage en diagonal. Un morceau de métal lui avait transpercé l'épaule gauche. Le sang coulait, la douleur était la. Non il ne fallait pas perdre maintenant. NON. Mais la douleur était trop forte pour que le maître assassin ne puisse continuer le combat. Il ne pouvait enlever la barre de métal non plus. Il était allongé, il ne fallait plus que Voldemort s'avance et l’achève. Mais ce ne fut pas lui et sa tête de serpent qui se montrait à coté de lui, mais il s'agissait de Faith. Valeriàn pivota la tête pour la voir correctement. Elle était magnifique. C'est dans ce genre de moment que l'on oublie tout ce qui a pu se passer avant.
Blessé lui ? oui un tout petit peu ! Le sang de l'assassin coulait à flot sur son visage, mais sinon il n'avait rien. La barre de métal était toujours loger dans son épaule.

- Mais bien sur que si que je vais y retourner.

Dit il avec ironie, car son état montrait bien qu'il ne pourrait pas y aller. Il savait comment cela se terminerait au moment ou il avait affronté ouvertement lord Voldemort, il ne regrattait rien. Il leva son main et attrapa doucement Faith par le coup, il l'admirait :

- Je t'aime aussi.


Il toussa et crache un peu de sang. Il fallait dire que la dernière attaque de voldemort avait eu des conséquences inattendues. Mais l'assassin n'en était pas plus attristé. Il en faudra plus pour l'abattre. Mais pour le moment il fallait évacuer l'endroit, et rapidement, avant que Voldemort n'arrive. Et ce fut le seigneur qui intervenu. Ezio arriva. Il avait comprit que Valeriàn ne pourrait pas se sortir de la tout seul. Il envoya quelque sort de diversion sur le mage noir, et glissa jusqu'à Valeriàn pour constater les blessures.


- Je ne peux pas transplaner jusqu'au château, il ne tiendra pas le coup.


Mais il ne fallait pas plus rester ici. Le second de Valeriàn attrapa Faith par le coup et se colla à Valeriàn. Il suffit d'une demi seconde pour que les trois disparaissent de la zone, laissant Voldemort là, frustré par son échec dans le domaine de l'assassinat de Valeriàn.

Le groupe apparut sur la rive du lac, Valeriàn n'irait pas plus loin dans cet état. Ezio posa ses mains sur la barre de métal et fit un jolie sourire à Valeriàn :


- Cher Grand maitre, retenez votre souffle, vous allez sentir quelque picotements.

Et il tira d'un coup sec avec sa main droite, l'autre posé sur l'épaule de Valeriàn. Elath sentit la forte douleur, et, avec ses yeux éclatés de douleur regarda Ezio :

- Tu vas voir tes picotements, des que je serais en état je vais te les présenter !


Ezio n'en rajouta pas, et refermait déjà la blessure de l'épaule. Cependant, les autres blessures il ne pouvait rien faire, provoqué par la magie cela demandait des soins plus intenses. Mais cela suffirait pour que Valeriàn tienne le choc sans problème. Ezio disparu, retournant au sein de l'affrontement, laissant Valeriàn et Faith seuls. Le grand maitre était allongé au sol, et il était mal à l'aise. Lors de leur dernière rencontre, il avait été blessant envers Faith, et il s'en voulait.


- Faith ... je suis vraiment désolé.

Des excuses ! Valeriàn n'en faisait presque jamais. Il y avait quelque chose qui ne pouvait tourner rond dans sa tête en ce moment. A moins que c'était la jeune femme qui lui faisait cette effet, allez savoir. Valeriàn bien que froid et distant, n'en restait pas moins un homme dont le cœur avait été capturé par une vampire, race ennemie de la confrérie. Il faisait une entorse à ses règles, son code, sa conduite de vie, et ce pour la femme qu'il aimait. en dehors de ses propres sœurs, personne n'avait un tel effet sur lui, sauf Faith. Les femmes changent les hommes, c'est indiscutable.

Il toussa un peu, et une fois calmé il repensa aux évènements. Ce n'était pas normal, les mangemorts n'étaient pas assez nombreux pour repousser ne serait ce que l'attaque des assassins. Il y avait des traîtres à l’intérieur forcement.

- Voldemort a des fidèles dans le château, la confrérie n'aurait pas du se faire écraser ainsi, les mangemorts n'étaient que trop peu, Voldemort ne pouvait espérer quoi que ce soit avec un aussi petit groupe ...


Il ignorait tout de l'histoire de Faith et Alex bien évidement, mais il savait que comme sa sœur Camille, dans le château, devait se trouver des élèves serviteur du seigneur des ténèbres, en dehors de Malefoy. Son choix de ne pas intégrer des membres de la confrérie dans le château venait de lui couter très cher ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  11/11/11, 09:32 pm

[Désolé pour le masque Razz]

Le duel avait maintenant commencé. Sacha n'avait pas perdu de temps et déjà il lançait sa première attaque. Mais Julian évita le sortilège. Le mangemort lança tout de suite après une statue droit sur le maître des sortilèges mais celui-ci la fit exploser au dessus de lui sans grande difficulté.


- Visiblement tu as fait quelques progrés mais ce n'est pas assez.

_Merci Sacha. Toi aussi tu t'es amélioré par rapport à notre dernière rencontre...Moi je suis devenu le maître des sortilèges de Poudlard et toi....Tu n'as pas changé....Pitoyable! Tu as une grande puissance mais il est tellement plus facile de s'en servir au profit du mal....Ce combat scellera soit ton sort soit le mien mais seul l'un de nous en ressortira. Mais nous ne sommes pas ici pour parler. Prêt?

Mais le mangemort n'avait pas attendu la fin de sa réponse qu'il avait déjà lancé une salve d'attaque sur le jeune professeur. Mais, encore une fois Julian les évita. Quelque chose clochait....Julian avait fait échoué les sorts du mangemort et pourtant un petit sourire narquois se dessina sur le visage de Sacha. Que cachait-il ? Et, pendant que Julian réfléchissait, il n'avait pas vu le mangemort lui lancer un sort. Le sortilège le frappa de plein fouet et le professeur fut désarmé. Qu'allait-il faire maintenant? Mais il n'eut guère longtemps à attendre : il ne ferait rien et il laisserait le mangemort jouait avec son corps sans défense. Julian tenait encore debout. Il vit les yeux de Sacha, vit la baguette et vit le rayon vert le frapper en pleine poitrine. Il tomba. Le sang coulait sur les dalles empoussiérées du couloir du vieux château. Julian regarda son adversaire mais sa vision était floutée. Il écouta quelque chose mais ne parvint pas à déchiffrer les paroles. Il sut juste que le dernier mot était "endoloris" car un rayon rouge le frappa et une douleur intense le parcourut. Chaque centimètre de son corps était transpercé par des milliers coups de couteaux. Sa tête était en train d'exploser. Ses jambes le brûlaient. Il était marqué au fer rouge. Il était fouetté. Mais tout ça se passait dans sa tête et il devait résister. Il ne sentait presque plus la douleur de sa poitrine. Il avait tellement mal partout que la douleur annuler presque la douleur. Il ne voyait même plus son adversaire. Qu'allait-il lui arriver? Sacha relança un endoloris. Encore une fois les spasmes de douleur le traversèrent. Il fut pris de convulsions. Il tremblait.
Puis il sentit un souffle chaud. Il devina que son adversaire s'était rapproché. Il sentit sa main le piquer. Il se passait quelque chose mais il ne voyait pas. Il était coupé. Puis le souffle s'éloigna : son adversaire l'abandonnait là; sans l'achever; le laissant comme mort.
La douleur augmentait. Et bientôt ses yeux se fermèrent. Il tomba dans les pommes. Mais il n'était pas mort. Un souffle chaud brûlait en lui. Ce n'était pas la fin! Il ne mourrait pas là! Car son adversaire, son véritable adversaire, l'avait laissé là, repoussant la date de l'issue de ce combat. IL pensa "Ce n'est que le début prématuré de ta fin Sacha Zapolsky...." Puis il sombra dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  12/11/11, 01:33 am

Loki aidait du mieux qu'il pouvait l'école, protégeant les poulains en les emmenant en sécurité mais apparament le vieux centaure n'etais pas assez rapide car des corps de petits humains gisaient morts ce qui lui souleva le coeur. C'etais des innocents, comment pouvait t'on tué un petit humain sans vergogne et sans remord ?

A présent il s'occupais des deux, mettre des élèves et des corps morts d'enfants en sécurité pour évité que leur corps purs ne soient souillés, ses bras puissants ne restant pas inactifs, sa colère et sa haine envers les mangemorts été présentes toute les deux, les mangemorts été les seuls a faire perdre son calme olympien a Loki pour ce qu'ils avait fais a sa famille et a des petits poulains qui plus jamais ne connaitrait le bonheur de rencontré des créatures féeriques comme lui ou d'apprendre la magie.

Cela lui faisait mal au coeur mais il ne perdait pas son optimisme envers le bien, on pouvait le considéré comme un naif, un sot mais c'etais juste sa sagesse et rien de plus, car au fond il savais et croyait en la bonté de l'ètre humain.

Alors que le centaure venait de mettre en sécurité son 55ème petit homme, il vit couché sur le sol le professeur Julian, apparament evanouit avec un mangemort masqué auprès de lui.

Loki galopa de toute la force de son imposant corps et se cabra devant le petit mangemort , tentant de lui asséné des coups de sabots sans succès. Voyant que cela ne servait a rien il prit le risque de prendre le prof dans ses bras et de le déposé après forte contorsion de torse sur son dos, puis il se mit a trotté vers l'infirmerie d'un galop rapide essayant d'évité au mieux les sorts lancés par le mangemort masqué.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 1093


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  12/11/11, 02:33 pm

Eragon ne réussissait pas à prendre le dessus sur le mangemort qu'il affrontait. Il n'était sans doutes pas le plus fort des mangemorts, mais il maîtrisait l'art du protego et de l'esquive. Les Sortilèges fusaient dans les deux sens, s’écrasant contre les boucliers levé par les deux sorciers ou explosant en se rencontrant. Sans doutes un lâche qui avait plus l'habitude d'attaquer dans le dos et fuir qu'un véritable Sorcier. Bref, Eragon allait surement finir par en venir à bout non ? Il ne put malheureusement (ou heureusement) pas connaitre la réponse à cette interrogation puisque le professeur McGonagall profita de l'ination du mangemort pour le mettre KO. Le jeune gryffondor regarda le mangemort tomber comme une masse. Eragon abaissa légèrement sa baguette, et dit :

Merci Professeur.

Puis, McGonagall lui demanda de retourner dans la salle commune. Elle voulait le raccompagner à la salle communes, Eragon resta figé quelques instants. Fuir ? Abandonner le combat ? Non, jamais ! Poudlard était en danger, il se devait de combattre, de faire face. Il ne laisserais pas les ténèbres vainqueur ce soir ! Il regarda le professeur dans les yeux, l'air déterminé :

Non Professeur, nous devons protéger Poudlard. Je ne serais pas de ceux qui se cache pendant que d'autres se battent.

Eragon resta silencieux, puis, commença à reprendre la direction des combats...



[Désolé, pas très long]

[Correction en cours, ]

_________________


Admin très sympa et préfet de gryffondor


Dernière édition par Eragon Garrow le 26/11/11, 07:19 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  13/11/11, 05:29 pm

La Chouette de Doubhée entra dans la chambre de l'Hopital ...

L'oiseau émit un petit cri joyeux. Puis, elle posa son bec sur le
tatouage de la jeune fille et elle vit la scène. Voldemort et Val .. Ce
dernier se faire touché ah non .. Presque touché par le rayon vert
meurtrier. Puis tout se passa si vite, Val disparut. Il était sain et
sauf. Un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme mais
bientôt, il disparut . Une autre scène apparut.. Alex .. Il était blessé
.. Blessé gravement .. A cause de qui .. ? Doubhée ne put le savoir
mais il fallait qu'elle aille rejoindre son ami .. Coute que coute. La
jeune assassine regarda Galdor et dit

Val est en vie .. Mais ... Mais je dois retourner au château ! N'essaye pas de savoir pourquoi et n'essaye pas de me retenir .. dit elle a Galdor

Elle se leva et dit

Je te laisse en compagnie de ma chouette. Je reviendrais .. Ne t'inquiète pas ..

La jeune fille tira une corde de sa besace et ouvrit la fenêtre,
elle attacha la corde et la laissa pendre vers le bas puis, elle
descendit en rappel. Enfin, elle sentit le sol sous ses pieds. Elle
coupa la corde et regarda autour d'elle. Personne . Bien. Le vent
soufflait dehors, son manteau volait librement dans l'air. Elle se
dirigea alors vers le château mais elle n'était pas assez rapide. Elle
se transforma en tigre et, oublia sa fatigue, la force de retrouver son
ami était plus forte que tout . Enfin, les portes du château furent en
vue, elle se re transforma en humaine et courut vers l'intérieur du
château. Le combat était toujours présent .. La jeune fille courut vers
l'étage où était Alex, enfin .. Il était là avec d'autres personnes ..
Hermione, Micahellis . Doubhée se dirigea vers eux, haletante, deux
mangemorts allaient attaquer Hermione. Doubhée leur laça un sort destiné
à les aveuglé un moment puis, elle se dirigea vers Alex. Il était
vraiment mal en point.
Peur . Anxiété ..
Voilà ce que ressentait
la jeune fille. Elle avait peur pour son ami et puis .. Comment oublier
se qui c'est passé il n'y a pas longtemps dans la ruelle ? La jeune
fille secoua sa tête, elle enleva sa capuche ... Elle était une
assassine .. Elle ne pouvait pas le faire savoir .. Elle cacha ses armes
et s'avança vers Alex et les autres ..

Alex .. Qui t'as fais ça ?

Doubhée se plaça aux cotés d'Alex pour soulager un peu Micahellis.. Elle dit alors à ce dernier

Micahellis
.. Il faut l'emmener à l'Hôpital .. L'infirmerie ne sera pas
suffisante.. Il est trop faible pour être Trasplaner, il ne résistera
pas .. A pied ca risque d'être dur avec tout ses combattants ... Ecoute
.. Il nous faut un cheval .. je sais où en trouver un ne t'inquiète pas
... Mais j'ai besoin que quelqu'un couvre nos arrières .. J'ai étais
blessé il n'y a pas longtemps par Voldemort et ma force a été épuisée .
Peux tu couvrir nos arrières ? Tu monteras avec nous sur le cheval .. Ne
t'inquiète pas ...

Doubhée lui sourit et siffla.
Quelques instants après, le sol trembla et un magnifique cheval apparut,
il cabra de toute sa hauteur et se dirigea vers Doubhée. Le cheval
était plus grand que les chevaux Moldus. Il était magnifique. Sa robe
était noir et bleu nuit, elle était magnifiquement dégradée, les
couleurs s'entremêlant. Elle attrapa les rennes du cheval et attendit
la réponse de Micahellis...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  13/11/11, 05:51 pm

|HORS INTRIGUE |

Doubhée ce rp la ne devrait pas plutôt être dans le sujet d'intrigue de Ste Mangouste par hasard ? ^^ Parce que la je ne comprends plus tu étais à ste mangouste mais en fait tu reviens dans l'intrigue avant d'y aller ? Malgré tes blessures ? (je ne critique pas je cherche a comprendre mdr)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  13/11/11, 06:29 pm

HORS RP

Va voir à St Mangouste ... Je suis d'jà aller Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 664


                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  14/11/11, 01:30 pm

- Mais bien sur que si que je vais y retourner.

-C'est vraiment le moment de rigoler ta raison...

Faith poussa un long soupir, elle n'avait pas remarquer tout de suite la barre de métal loger dans l'épaule de l'assassin, ni même le sang qui recouvrait son visage, elle avait parler en voyant de loin. Mais elle se rendait compte qu'elle aurait dut attendre avant de parler. Oui mais l'inquiétude et la peur avait été trop grande. Encore là, elle le voyait blesser et elle s'inquiétait deux fois plus. Toujours les larmes au yeux, elle le regarda, elle ne savait pas transplaner et n'avait jamais appris pour cause: elle n'avait jamais eut l'occasion avec tout ce qui s'était passer cette année. Elle sourit lorsqu'il lui dit qu'il l'aimait aussi et essayait déjà de trouver un moyen de déguerpir vite fait d'ici, fort heureusement, le second de Val' apparut. Elle ne suivit pas trop bien ce qu'il se passa que déjà les trois se retrouvait près du Lac.

- Cher Grand maitre, retenez votre souffle, vous allez sentir quelque picotements.

Elle remarqua le petit sourire de celui-ci. Valeriàn allait passer un sale moment là... Elle se souvenait de la douleur quand le grand maitre assassin lui avait procurer les premiers soins le soir de mort de Séphise. Et pour pas mentir, la réaction de Val' la fit sourire, cela prouvait au moins qu'il n'était pas en si mauvaise état que ça. Une fois le second partit, elle arracha un bout de vêtement a elle, qu'elle nettoya a l'aide de sa baguette et qu'elle humidifia légèrement.

Elle prit une inspiration. Tout ce sang... Une torture pour la jeune vampire vous imaginez bien. Mais elle devait se contrôlait, avec son comportement et sa maitrise malgré les pulsions vampirique, elle prouvait largement qu'elle était capable de se contrôler, maintenant, elle ne s'était pas encore vraiment énervée. Avant qu'elle commence, le jeune homme s'excusa. Faith préféra ne rien dire sur le moment. Ses larmes avait arretée de couler, elle était rassurée et toucher par les propos de Valeriàn.. Elle ne lui en voulait pas, elle le comprenait... La jeune sorcière prit sa tête délicatement et elle s'assit en tailleurs, déposant la tête de Valeriàn sur son genoux. Elle essuya le sang sur son visage et mit le tissus sur sa blessure. Elle finit par dire d'une fois douce:

-Je t'en veux pas. Je t'en ai jamais voulut...

Elle lui caressa le visage tendrement, elle l'aimait c'était le principal. Le reste elle s'en moquait complètement. Après un moment le grand maitre repris la parole. Des paroles qui la firent frisonnée . Directement elle pensa a son frère Alex, elle se mordit la lèvre et regarda le lac.

-N'y pense pas maintenant, on en parlera plus tard quand tu sera en état.

Elle se dans une position autant confortable pour elle que pour l'homme de sa vie. La jeune sorcière l'aimait, elle plongea son regard dans le sien et l'embrasse tendrement et amoureusement. Soudain, son ventre lui fit légèrement mal, comme si... comme si le bébé voulait s'exprimer. Elle décolla ses lèvres et dit a Valeriàn d'un ton calme et doux.

-J'ai oublié de te dire quelque chose... Il y a un lardon dans le bifteak mon amour... Je sais que c'est pas le moment mais je devais te le dire...

Faith espérait une réaction positive a cette nouvelle...Elle lui prit la main et afficha un doux sourire. Elle voulait de cet enfant autant qu'elle voulait vivre avec Valeriàn. La jeune sorcière voulait fondée une famille avec lui et malgré son handicap de vampirisme, elle portait en ce moment même un enfant en pleine forme au creux de son ventre.

_________________

GAME ON
Faith Eléonore Miller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



                                                          
MessageSujet: Re: [Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...  

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue]Le début de la fin : Premiers combats...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Résumé de l'intrigue
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crac Badaboum :: Hors du RPG :: Archives-