AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Nombre de messages : 1055


                                                          
MessageSujet: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  12/02/11, 03:58 pm

We live for ever, in your memories.

&&&

Camille Marquez & Sôma DelNorth & Iba Beznadejny & Soleed Quartizere

Sôma


7h00. La journée commençait bien. Le soleil se levait paisiblement sur Poudlard. La journée s'annonçait bien pour moi. Je regardais mon planning, je donnais des cours seulement en fin de journée, rien d'affolant, les premières années étaient calmes, ils me craignaient plus qu'ils ne me respectaient, mais c'était un détail administratif. Je m'habillais simplement, enfilant mon trois pièces, je pensais à Eloïse, j'aurais le temps d'aller la voir, c'était le seul jour que nous avions en commun, je n'aimais pas la gâcher à faire autre chose. Une fois habillé, je descendis dans la Grande Salle. Quelques élèves me saluaient, je rendais leurs saluts et allais m'installer. Je scrutais la table des Gryffondors, et encore aujourd'hui, Camille était absente. Je m'en voulais, mais c'était elle qui s'était fait de faux espoirs nous concernant, je continuais à croire que je n'y était pour rien. Mais cette seule pensée me coupa l'envie de manger. N'avalant qu'un café, je me levais et allais à la volière. J'avais souvent des lettres, je ne devais pas louper un seul jour.

Arrivant à la volière, je remarquais l'aigle de Camille... Etrange alors que sa maitresse ne venait plus. Il vint se poser à coter de moi, et je remarquais la lettre accrochée à sa serre, une lettre qui portait mon nom, et dont l'écriture était celle de Camille. Je m'en saisit, et sans attendre, je la lue.

« Sôma, toi et moi avons eu trop de différents, et trop de réponses restent en suspens. Je voudrais te voir, rejoins moi au Crâne Chauve, dans l'Allée des Embrumes, à 11h00. Et ne sois pas en retard. »

11h00 ? A l'Allée des Embrumes ? Dans quelles embrouilles s'étaient elle fourrée ? J'y serais, bien sur, mais je ne sais pourquoi, j'ai comme l'impression que ceci est un piège... Camille, que t'es-t-il arrivée ? Redescendant, je pensais à l'après midi, je ne serais pas en mesure d'assurer mon cours, j'allais donc dans mon bureau rédiger deux lettres, la première serait affichée sur la porte de la salle de cours, prévenant les élèves que le cours ne serait pas donné. La seconde, pour prévenir Eloïse.

Les heures passaient, et je pensais à ma rencontre. Le Crâne Chauve, cet endroit est réputé pour accueillir les Mangemorts, bien que ce ne soit qu'une rumeur. Et si Camille trainait désormais avec des Mangemorts ? Je me dois de réparer mes erreurs..

10h00. Je me prépare, gardant mon trois pièces, je range ma baguette dans ma manche, avec un dispositif mécanique permettant la baguette de sortir et d'arrivée directement dans ma main. N'ayant rien d'autre à prendre, je m'en vais avec mon balai. En passant devant la bibliothèque, je dépose ma lettre dans le casier pour le retour des livres, Eloïse n'étant pas là. Je ne sais pas actuellement si je la reverrais un jour, ayant toujours ce mauvais pressentiment dans mon esprit... Quelques minutes après, je m'envole, direction, l'Allée des Embrumes...

Iba & Soleed
&

Le couple se réveilla bien avant l'heure qu'avait donné Iba à Camille. Soleed n'en revenait pas de l'initiative de sa compagne, il ne l'avait jamais pensé capable d'une telle ruse, et pourtant, c'était bien le cas. Se levant en allumant une cigarette, Soleed regardait Iba qui émergeait des bras de Morphée avec douceur.

« Alors, ma douce, tes rêves furent à la hauteur de la journée qui nous attends ? » dit-il, avec un ton des plus tendres.

« Je rêvais qu'enfin tu tuais cet enfoiré. » répondit-elle, en étirant ses bras. Se rapprochant de son compagnon, Iba déposa un baiser sur ses lèvres. « Il ne faut pas être en retard pour ce rendez-vous, Camille n'est pas encore à l'aise avec nous. D'ailleurs, cette idiote crois que je m'appelle Claire, donc ne fait pas l'erreur de m'appeler par mon vrai prénom, d'accord ? »

« A croire que je suis un débutant. ».

Les deux Mangemorts prirent un petit déjeuner plus que rapide, ils étaient trop pressés de partir. Transplanant, ils arrivèrent sur les lieux deux heures à l'avance. Ne sachant pas quoi faire pour attendre, ils se mirent au bar, jugeant la situation comme importante, ils ne prirent pas leurs habituelles whisky et cognac, mais seulement deux cafés, histoire d'être prêts pour le « grand jour. »

Bien sur, ils connaissaient le visage de Sôma, mais lui ne les connaissaient pas. Il faudrait donc que Camille soit assez intelligente pour ne pas griller leur couverture dès le départ, sinon, ils ne se priveraient pas de tuer les deux, Sôma par nécessité, Camille pour le plaisir de tuer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  12/02/11, 09:43 pm

La jeune fille entra dans l'appartement. Elle tenait sa main collé contre le coté gauche de son visage ensanglanté. Le sang continuait à couler mais cela s'était un peu calmé. Elle était trempé. Elle glissa sur le sol mouillé par l'eau versé de son manteau. Mais elle se releva sans broncher et fonça dans la salle de bain. Elle se refusait d'utiliser la magie. Elle avait fait une grosse bêtise ce soir en suivant l'inconnue du bar et en mettant le feu. Ce n'était pas elle, elle ne se reconnaissait pas. C'est yeux turquoise ressortaient flamboyant en contraste avec ses cheveux noircis par l'eau, et faisait un flou artistique contrasté avec le rouge du sang. Elle en avait partout. Elle se mit à pleurer, les larmes chaudes roulaient sur son visage meurtri et la piquait. Mais elle subissait sans broncher. Ainsi dont sera son châtiment a chaque fois qu'elle fera quelque chose de mal. Elle savait donc qu'elle souffrirait beaucoup dans les prochains jours. Mais Sôma méritait qu'elle s'inflige cela, il devait être puni pour l'offense faite à la jeune femme. Il le sentira passer. Elle prit de l'alcool et en aspergea les blessures de son visage. Ça la brula, une souffrance, une douleur comme elle ne l'avait jamais senti. Elle tomba à genoux, et se retenait de crier. Le fait qu'il s'agissait d'une blessure par sortilège, les remèdes moldu s'avéraient toujours pire que le mal d'origine.

Camille n'était pas rentrée chez elle depuis deux jours. Et elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait pas échapper éternellement à son père. Dans peu de jours il débarquerait devant elle, et étant bien plus puissant qu'elle, il devinerait tout de suite ce qu'elle aura pu faire. Ou sinon ce sera sa sœur, et la, ce sera autre problème de taille. De toute façon, faudra qu'elle gère cela un jour ou l'autre. Elle se traina jusque dans le salon. Et, avec difficulté, envoya Aiglon apporter le message à Sôma. Elle espérait qu'il avait au moins remarqué l'absence de cette dernière a Poudlard et à ses cours. Elle pensait que le fait que ce soit Aiglon qui amène le message le fera réagir plus rapidement vu qu'il connaissait son aigle. Mais si il touchait ne serait ce à une seule de ses plumes, même la mort n'arrêtera pas Camille, jusqu'à ce que ce vampire ne soit plus de ce monde. Elle enleva ses bottes noires, mais conserva le reste de ses vêtements. Elle sortit une boite qui renfermait l'une des créations de son père. Des bracelets de force ensorcelé, a trois crans. Ces derniers lui permettrait de mieux résister à un sort mineur, comme le stupefix, l'expelliarmus. Cela ne protège pas complètement, mais cela permet d'avoir une meilleure endurance et résistance. Elle les ajusta, cela lui allait parfaitement et ça allait jusqu'au coude. Ensuite, elle s'allongea sur le lit, posant sa baguette a coté d'elle. Elle pensait a ce qu'elle avait fait, à ce qu'elle allait faire, Sôma, ses anciens amis, son "ex" meilleure amie qui la trahit, Eragon qui ne lui parle plus ... Bientôt tout sera régler. mais il fallait survivre, et demain serait le tournant de sa vie sans nul doute.

Camille se réveilla à l'aube. Aiglon n'était toujours pas rentré mais il n'allait pas tarder. Elle se leva difficilement et alla dans la salle de bain.
Les cours à Poudlard avaient, sans elle. Sa vie au château lui manquait, mais elle savait qu'un jour elle y retournerait, quoi qui se passe dans les jours à venir.
Dans la salle de bain trainaient encore les cotons qui ont servit à désinfecter la veille. Elle avait encore mal. Elle se regardait dans la glace. Les cicatrices étaient d'une drôle de forme, avec d'un coté un trait et de l'autre coté de l'œil deux marques, elle se demandait comment c'était possible. Les traits étaient d'un rouge vif, tout le monde verrait ces marques. c'était sa nouvelle personnalité.
Elle se coupa rapidement ses long cheveux qui lui arrivaient jusqu'aux reins pour qu'ils s'arrêtent au niveau de ses épaules. Elle se colora les cheveux en noir par magie. Ce n'était plus la gentille Camille s'en était une autre. Elle retourna dans la chambre. Sa robe de sorcier rouge or et noir de gryffondor y était correctement plié. Elle en prendra toujours soin, et un jour peut être, quand elle en sera de nouveau digne, elle la portera de nouveau.
Elle rajusta les bracelets de force, se vétu d'un pantalon completement noir moulant, de même pour le haut. Elle mit son long manteau noir sinistre de la veille et enfila ses bottes, toujours aussi sombre.

Aiglon arriva à l'appartement, elle lui donna à manger. Il n'avait rien, heureusement. Elle sortit de l'appartement en laissant Aiglon à l'intérieur, il valait mieux qu'il ne se mêle pas des prochains évènements.

Elle arriva rapidement à l'endroit convenu. Elle entra puis s'installa. Elle ne savait pas comment ça allait se passer pas la suite; mais une chose était sur, c'est qu'elle devait ne se fier qu'à elle, et à elle seule ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 1055


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  13/02/11, 02:47 pm

Sôma

    J'arrivais à l'endroit convenu. Le Crâne Chauve. Bon Dieu ce que j'aurais aimé ne jamais y remettre les pieds.. Oui, n'y jamais remettre les pieds, car quand on est un vampire de dix-sept ans totalement incontrôlable, le seul endroit qu'il reste pour vous défouler car votre soif de sang ne se calme plus avec du sang animal, il vous reste le refuge des pires crapules de Londres. L'Allée des Embrumes. Arrivant sur les lieux, je pousse la porte et franchis le seuil. Le pub est désert excepté un couple qui prenait son petit déjeuner, un tavernier qui devait s'être levé du pied gauche. Autrement, tout était désert. Passant devant le couple, je sens comme un malaise, une tension, je me retourne pour les regarder, l'homme me fixe, et je vois dans ses yeux une sorte d'aura de mépris. Me connaitrait-il ? Peu de chance à dire vrai. M'asseyant au fond du pub, je prends un thé. Je m'assois, vérifie ma baguette, elle est toujours en place, prête à se défendre d'une attaque. La porte s'ouvre, la voilà enfin. Camille Marquez. Jeune et déjà désabusée. Me relevant, je fais en sorte qu'elle me voit sans attirer l'attention. Je ne la reconnais que grâce à son odeur, qui commence d'ailleurs à ne plus ressembler à celle de l'élève gentille et attentionnée que je connaissais. Je vois d'abord sa tenue. Un manteau qui ressemble à une cape et de la tête au pied habillé de cuir. Comme cela doit être agréable. Je ne remarque qu'ensuite ce qui est arrivé à son visage. Ses cheveux, long dans mes souvenirs, sont maintenant coupés courts, teints de noir et une longue cicatrice parcourt son visage. Pourquoi ne pas l'avoir fait disparaître ?

    En passant à coter du couple, je vois que Camille ralentit et que la femme lui dit quelque chose. Rien de bon signe à mon avis. Ces deux personnes ne m'ont pas l'air honnête, que peut bien faire la Gryffondor avec eux ? Elle arrive finalement et s'assoie en face de moi. Je préfère commencer à parler.


    « Salut, Camille. Cela fait un bail, non ? Tu as bien changé on dirait. Tu disais avoir des questions à me poser, alors,je t'en pris, ne te gène pas, demande moi. » Je ne savais pas trop quoi faire, mais je commence à me demander si ce n'est pas un piège. Le couple me paraît de plus en plus bizarre. L'homme me haïssant, la femme murmurant des choses à Camille, pour finir, l'élève qui veut me revoir, après avoir pris un look de tueuse.. Et comme un idiot, je n'ai pas pris la peine de prévenir quelqu'un. Comment ai-je pu être aussi naïf. Si ça tourne mal, je serais seul contre trois. Bien que je ne pense pas que Camille soit la plus dure à combattre, elle reste une combattante agile. Pensant avoir compris le piège, je ressers ma main sur le déclencheur pour tirer ma baguette. Une seconde serait le temps que je mettrais à réagir. Et il n'y aura pas une seconde à perdre.

    Iba & Soleed
    &

    Ils étaient arrivés depuis vingts bonnes minutes, commençant à s'impatienter, quand la porte s'ouvrit doucement. C'était lui ! Enfin, il se tenait devant eux. Sôma DelNorth, leur ennemi juré, il était là, à quelques mètres d'eux. Et pourtant ni Iba ni Soleed ne pouvaient bouger avant que Camille ne soit là, sinon leurs plans tomberaient à l'eau. C'était vraiment trop tentant. Soleed remuait frénétiquement la jambe, en se retenant de bondir sur ce demi-frère qui lui avait volé sa mère. Se retournant, son regard croisa celui du professeur. Il ne voyait rien dans ses yeux, juste de l'amertume, de la culpabilité. Il ne se doutait donc de rien. Sa main gauche jouant avec son couteau, l'envie se faisait de plus en plus grande, comme une maladie qui peu à peu se propage, Camille avait intérêts d'arriver sous peu !

    Et le souhait de Soleed s'exécuta. Camille franchit la porte quelques minutes après l'entrée de Sôma. Iba se pencha vers elle et pris la parole doucement. « Je sais que tu dois être stressée, mais ne t'en fais pas, nous sommes là pour te défendre. Je veux que tu parles un peu avec lui, car il doit se douter de quelque chose, mais n'oublie, dès que le combat commencera, tu devras t'écarter de lui, sinon, il pourra te tuer sans sa baguette. Fais attention à nos sortilèges aussi, ils sont plutôt... mortels ! »

    Iba se rassit droite et laissa Camille continuer son chemin vers Sôma. Elle commence déjà à serrer sa baguette, prête pour le combat imminent. Soleed, quant à lui, à déjà sortie baguette et couteau, sa vengeance peut enfin avoir lieu !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  19/02/11, 02:41 pm

Le retour en arrière n'était plus possible, de toute façon, Camille ne savait plus très bien si elle voulait revenir dans le passé. Elle écouta bien ce que lui dit la femme, qu'elle n'appréciait guère par sa personnalité, mais à présent Camille se fichait complètement de ses ressentit. Elle s'avançait alors vers Sôma, la personne au quelle elle en voulait le plus au monde. Et pourquoi ? seulement parce qu'il n'avait pas été clair dans ses intentions, et qu'il avait joué avec elle. Il a gagné une fois, et il perdra aussi une fois comme Camille. Mais est ce qu'une histoire de cœur méritait autant de violence ? Camille savait très bien que non, mais pourquoi une telle envie de violence dites moi ? De même qu'elle savait très bien que quelqu'un dans peu de temps ressortirait de ce bâtiment lugubre les pieds en avant. De plus la jeune femme était intriguée par l'Homme qui accompagnait l'inconnue de la dernière fois. Camille ne maitrisait pas très bien la Legilimencie, mais elle en avait pas forcement besoin pour savoir que les deux qui se trouvaient ici aussi n'était pas venu pour prendre un apéritif.

Elle s'installa face à Sôma gentiment. Puis le dévisagea. Il était sur ses gardes s'était flagrant.

- Tu n'auras pas besoin de ta baguette avec moi Sôma.


Sa voix était changé légèrement, dû à la fatigue et à la souffrance de ses derniers jours, surtout que ses blessures au visage étaient encore souffrante. Ses yeux turquoise étaient cependant toujours aussi vif.
Elle resta neutre lorsque Sôma engagea la conversation tout a fait normalement comme si de rien n'était, ce qui enflamma Camille de l'intérieur mais ne laissa rien paraitre, ne perdant pas un centième de son contrôle de soi. Elle continuait à dévisager le vampire, sur d'elle, quoi qu'il arrive.

- En effet on dirait, grâce à toi.


Elle tourna légèrement son visage vers la droite, pour mettre en évidence le coté gauche, marqué d'une cicatrice à trois trais qui étaient encore rouge vifs. Puis elle le fixa de nouveau dans les yeux.

- La dernière fois que l'on s'est vu, tu es partie un peu précipitamment.


Ce qui était vrai. Il l'avait fait tombé de son balais, et ensuite il était partie comme un voleur.

- Et cela fait déjà plusieurs semaines. La rentrée a eu lieu, je n'y étais pas, tu ne t'es pas inquiété je suppose ? Même pas une nouvelle, une lettre rien. Donc oui j'ai changé, et cela grâce à toi, garde bien sa sur ta conscience de vampire, car tu es le seul artiste de ma chute et de mon désespoir.


Elle était en colère, mais conservait tout de même son calme.

- Et comment va cette chère Eloïse ?


Elle savait très bien ou appuyer. Elle en savait pas comment les relations avaient évolués entre eux, mais elle savait cependant qu'ils tenaient l'un à l'autre.

- J'espère qu'elle va bien. Et ce cher Eragon ?


Faisons la conversation, le moment approché ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 1055


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  19/02/11, 07:04 pm

Sôma

    Alors ainsi s'était armé de colère qu'elle s'avançait face à moi. Une colère qu'elle dirigeait vers tous se qui pouvait m'atteindre. Eloïse, Eragon... Je ne devais rien laisser paraître. Les deux personnes au comptoir était de mèche avec elle, bien qu'elle me dise que je n'ai pas besoin de ma baguette, je ne la crois pas. « Tu m'excuseras de ne pas avoir confiance en toi, le lieu est peu propice à une quelconque confiance. ». Je ne cachais pas un certain agacement. « Puisque tu veux faire la conversation, je vais te la faire... » Je haussais le ton. Ses complices allaient bouger, j'en profiterais pou savoir ce qu'ils sont et pourquoi ils font ça. « ...Eragon et moi avons parlés de ton sujet, il s'inquiétait beaucoup pour toi. Sans parler de Oxana, de Serdaigle, tu sembles lui manquer aussi. Mais si je n'ai pas écrit de lettre, c'est que je n'avais pas d'adresse. Et je n'ai pas accès aux dossiers de ceux de Gryffondor. Ensuite, les choses vont très bien avec Eloïse, quoique tu fasses, rien ne se passera entre nous. »

    Je cherchais à la faire sortir de ses gongs. Elle se croyait adulte ? J'allais lui montrer qu'elle était loin du compte. Je regardais autour de moi, le barman s'était écarté, cela ne présentait rien de bon, en général, il ne restait pas loin du comptoir, pour éviter les vols. C'est alors que je vis sur le bras de la femme un tatouage que je n'aurais pas voulu voir. Celui des serviteurs du Mal, celui des partisans de Vous-savez-qui. Je regardais Camille dans les yeux. On y lisait de la nervosité. Elle savait ou pas ? En tout cas, je ne pouvais pas la considérer comme un élément neutre. « Je suis désolé, Camille, mais je ne suis pas être sur de tes intentions. ». Je vis l'interrogation dans ses yeux, mais plus encore quand mon sortilège informulé de l'Expelliarmus jaillit pour la frapper en pleine poitrine. Tentant mon bras vers le couple qui s'était retourné et qui pointaient leurs baguettes sur moi.
    « Que voulez-vous et pourquoi elle ? »



Iba & Soleed
&
Il ne faut pas être idiot pour comprendre que c'est un piège et ça, Iba et Soleed s'en rendirent compte dès que Sôma parla plus fort. Il leurs fallait un plan, rien n'allait se dérouler tel qu'il était prévu. Ils sortirent leurs baguettes doucement, Iba releva accidentellement sa manche, son époux la regarda dans les yeux, se détourna, un éclair se fit entendre et en une seconde et demi, les deux amants pointaient Sôma. Il demanda ce qu'ils voulaient ? Soleed se fit une joie de répondre à Sôma.
« Tu as fait de ma vie un enfer.. Chaque jour, je devais lutter, car tu m'as enlevé ce qui m'était le plus cher. Ma mère. Ne crois pas que tu l'as tuée, elle est partie et toi, tu es né ! »
Une fois sa phrase finie, le Mangemort envoya un éclair vert directement sur Sôma, qui parvint à l'esquiver de justesse grâce à ses réflexes de vampire. Iba, quant à elle, répondit à la seconde partie de la question de Sôma, pourquoi Camille. « Au départ, je n'avais rien contre elle, elle se défoulait dans une rue, je l'ai croisée par hasard. Mais le truc, c'est qu'elle a une rage contre toi ! S'en est tellement bon que je me servie d'elle pour te trouver pour ton demi-frère, maintenant, tu vas mourir ! ».
Sôma, pendant cette courte période, avait réussi à ramener Camille vers lui. L'éclair l'ayant frappé de très près, elle était tombée inconsciente, mais elle reprenait désormais ses esprits.
« Allons, Sôma, tu n'as pas peur d'être aussi près d'une fille qui veut te tuer ? Combien de fois vais-je devoir te le dire, tu as détruit sa vie !! »


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  19/02/11, 08:50 pm

Oxana, certainement la personne la plus proche de Camille a ce jour. Elle avait été égoïste en ne lui donnant pas de nouvelles, Camille s'égara quelque seconde dans ses pensées, souvenir d'une époque qu'elle avait aimé et chéri. Il faudra qu'elle aille revoir Oxana rapidement.

- Eragon est un hypocrite fini, un jour où l'autre il devra régler ses comptes avec moi, car on ne laisse pas tomber ses véritables amis. Il semblerait qu'il soit comme toi.

Les situations étaient similaires, la comparaison était frappante. Mais elle en avait pas fini avec lui. Camille fit apparaitre malgré elle un sourire moqueur sur ses lèvres. Il était loin du compte.

- Tu es loin du compte Sôma, je ne suis plus dans cette optique la depuis un moment.


Ce qui était vrai. Camille se fichait qu'il se passe quelque chose entre eux, de toute façon les hommes sont tous des abrutis, et la jeune femme avait plus d'attirance pour son sexe que pour le sexe opposé. Non, ce n'était plus ça.

- Tout comme les autres, tu as joué avec moi, et c'est la que se trouve le problème, le vrai problème. Et ne t'inquiète pas pour Eloïse, elle ne craint rien, ce n'est pas sa faute, elle n'a rien a faire dans histoire.


Si Camille sort vivante d'ici, elle s'occuperait d'Eloïse plus tard. Cependant elle n'eut pas le temps de voir ni de réaliser les intentions de Sôma. Elle se prit un expelliarmus en pleine poitrine, la douleur lui faisant perdre légèrement connaissance, elle était désoriente. Elle était à présent allongé sur le sol, et Sôma l'avait vers lui. Elle ne réalisait plus trop ce qui se passait. Elle entendit juste la femme, manipulation, Camille. Rien de nouveau, Camille le savait pertinemment. Elle avait tiré sa baguette qui se trouvait dans sa main, mais elle ne bougeait, elle attendait d'en savoir plus. Seulement après elle avisera de ce qu'elle fera, savoir si elle a été doublé ou pas, savoir si elle sera seule contre tous ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nombre de messages : 1055


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  21/02/11, 08:58 pm

    Sôma, Iba, & Soleed

    La situation devenait critique. Les deux mangemorts pointaient leurs baguettes dans la direction de Sôma, qui lui pointait sa baguette sur la femme mangemorte, c'est elle qui semblait à la tête de l'origine de toute cette agitation. Baissant les yeux, Sôma vis le mouvement de Camille pour récupérer sa baguette, elle était donc réveillée ? Relevant les yeux et fixant Iba, Sôma pris la parole.

    « Tu croyais que je savais ça ? Ma mère est morte il y a des années sans jamais m'en avoir parlé. »

    La tension était palpable dans la pièce, mais personne ne bougeait, on entendait la pluie sur les carreaux du pub. Le premier qui frapperait serait en position de force, mais Sôma était seul contre 2. Non, contre 3, Camille était clairement passée de leur côté, aveuglé par une rage incontrôlable, croisée avec une jeunesse fougueuse, il était clair que ce n'était plus la jeune fille que l'on connaissait par le passé. Se forçant à ralentir sa respiration, Sôma se mit à entendre les pulsations cardiaques de ses trois adversaires. Deux lents et un rapide. Les mangemorts étaient donc calmes. Ils seraient leurs baguettes avec force. Camille, par contre, avait un rythme cardiaque rapide, cela allait être dur pour elle.


    « Allez, il y a eu assez de suspens, je pense ! SECTUMSEMPRA ! » Le sortilège part à une vitesse énorme de la baguette de Soleed et vint trancher l'extérieur du bras de Sôma, dont le sortilège de désarmement parti sur Iba et la frappa sur la main, la désarment. Se relevant, plaçant une table devant Camille, Sôma bondit derrière le comptoir quand il entendit « je veux le voir mort ! ». Soleed le détestait et s'il avait lancé un sort de magie noire, il ne lancerait plus que des Avada Kedrava désormais. Iba reprit sa baguette, lança un Confundo dans les bouteilles au-dessus de la tête de Sôma, le verre pilé lui tombait dessus, il se protégeait comme il pouvait. Passant seulement son bras, il lançait des éclairs de désarmement à l'aveuglette, c'est alors qu'il entendit une nouvelle explosion. Le plafond au-dessus de lui prenait feu. Encore un sort de Iba, on entendait son rire dans tout le pub « tu croyais vraiment survivre en venant seul ?! Pauvre idiot ! »

    S'écartant pour ne pas se prendre les planches enflammées sur la tête, Sôma sent une douleur vive dans la jambe, il se plaça à l'abri et vis un couteau assez vieux planté dans sa cuisse. Ce fut Soleed qui rit cette fois-ci. « Je crois que j'ai oublié de l'enduire de poison, mais d'ici quelques minutes, tu devrais commencer à perdre les pédales, te livrant toi-même à nous. » Sôma cogna sa tête contre le sol, comment avait-il être aussi idiot, penser que Camille n'avait rien prévu, d'ailleurs, regardant comme il pouvait, il la vis toujours allonger sur le sol, qu'est ce qu'elle attendait donc ? « Allez, Camille, relève-toi ! Tu voulais ma mort, c'est ce qui arrive ! Et tu comptes faire quoi après ?! Retourner à Poudlard ?! Revoir tes amis ? Comme si c'était possible ! Tes seuls amis seront ces deux tueurs désormais ! » Sôma tentait désespérément de trouver une solution et plus le temps passait, plus la solution qui lui venait à l'esprit était de se servir de ses pouvoirs de vampire, bien que cela reviendrait à redevenir une bête sauvage, qu'il devrait quitter Poudlard, Eloïse et tout ce qu'il aime pendant au moins six mois... Dur décision. Et pendant qu'il réfléchissait, Iba s'était approché. Ayant toujours de bons réflexes, il lui envoya un éclair de Stupéfixtion en pleine poitrine, mais le sortilège Doloris d'Iba entra en contact avec Sôma. Se tordant à présent de douleur, il vit le corps figé de la femme qui tombait dans les flammes...

    Soleed.


    Quelques minutes avant...

    « T'es sûr que c'est une bonne idée, Iba ? » demandait-je à ma compagne. Même si elle avait toujours des idées démoniaques ayant de fortes probabilités de réussite, je n'étais pas particulièrement fan de celle-ci. « Oublie pas qui nous fait face ! »
    « Ça va le faire, ne t'inquiètes pas, une fois Sôma mort, tu nous débarrasseras de l'autre petite peste, d'accord ? »
    « Pas de soucis, fais gaffe quand même. » Nous nous embrassâmes, je la vis se lever, puis se diriger vers la table où se cachait mon demi-frère. Pendant une demi-seconde je ne comprenais pas ce qui se passa, j'entendis le cri de Sôma et le corps de ma femme qui tombait dans les flammes qu'elle avait créées.


    « Noooooooooooon ! Pas ça ! » Je me levais, oubliant Sôma, oubliant Camille, projetant de l'eau sur l'incendie, je prenais Iba dans mes bras. Stupéfixier, elle avait subi la douleur sans rien pouvoir dire. Je la défigeais, sentait son corps trembler. Je connaissais cette sensation juste avant... Je ne pouvais pas le croire. Je la serrais dans mes bras en sanglotant, puis j'entendis des bruits en-dehors. Et voilà les autorités, ne pouvant pas laisser Iba là, je la prenais avec moi, la portant comme une princesse, ses bras autour de mon cou, son souffle court. Je regardais Sôma qui convulsait sur le sol.
    « La prochaine fois, il n'y aura que toi et moi, je te garantis que tu crèveras comme le chien que tu es. » Je m'avançais encore vers la fille qu'Iba avait ramassé dans la rue. Elle était debout et semblait attendre. « Toi, tu viens avec moi. Avant de transplaner, je te regarde exploser le plafond devant l'entrée, puis je veux que tu ailles récupérer mon couteau dans la jambe de Sôma, brise lui sa baguette au passage. Et si l'envie te viens de me désobéir, je te tue en prenant bien soin que tu souffres. Maintenant, magne-toi, Iba a pas toute la journée ! » Je commençais à vraiment perdre patience, les Aurors étaient à deux doigts d'entrée dans le pub.

    [HJ : Tu pourras finir ton post par le transplanage de Soleed, Iba et toi-même dans le manoir de Soleed ? Merci Smile ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  27/02/11, 05:36 pm

La tentative de soudoiment par les sentiments de Sôma ne fit ni chaud ni froid a camille, elle avait réussi depuis la derniere fois a ce proteger de tout ce qui pouvait venir de Sôma DelNorth. Cependant, elle ne savait toujours pas où se mettre. Les deux mangemorts jouaient double jeu. Camille entendit l'homme appeler la femme "Iba", pourtant elle s'était présenté à Camille sous un autre nom. Les actions s'étaient enchainés rapidement, sans Camille. Elle remarquait alors qu'elle etait vraiment seule, toute seule. mais elle allait aussi se mettre au double jeu. Ils l'avaient manipulés. Et Camille n'appreciait pas, ils le pairaient un jour.

Elle obéit et s'approcha de Sôma. Du coup de baguette, celle de Sôma se brisa dans un claquement sonore. Puis elle retira en prenant le risque de se baisser vers Sôma, s'exposant à toute attaque physique dangereuse. Une fois qu'elle eut retirer le couteau, elle le regarda avec ses yeux de glace comme jamais. Puis elle ajouta a voix basse sans que ce rende compte l'homme qui se trouvait derriere.

- Je voulais juste discuter et regler mes comptes avec toi.

Mais rien ne s'était passé comme prévu.

- Je suis une victime contrairement a ce que tu peux pensé, de toi et d'eux, ils se sont joués de moi, et ils le pairont comme tout les autres. Nous nous retrouverons bientot Sôma je te le promets. Même promesse à ton ami Eragon, et à cette chere Eloïse.

Elle avait deviné beaucoup de chose, elle lavait lu. Elle se releva, L'homme transplana, camille fit de même sans laché du regard Sôma ...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



                                                          
MessageSujet: Re: We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|  

Revenir en haut Aller en bas
 

We lives for ever, in your memories. |Camille Marquez, Sôma DelNorth, Iba Beznadejny, Soleed Quartizere|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» The Best Memories With Memories
» Camille Kovenbourg [Abeille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crac Badaboum :: Hors du RPG :: Archives-